Bisbille au conseil municipal de Saint-Augustin

France Hamel est d'avis que le maire de... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

France Hamel est d'avis que le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau, a un plan et que les conseillers municipaux n'en font pas partie.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Cinq des six conseillers municipaux de Saint-Augustin-de-Desmaures accusent le maire Sylvain Juneau de ternir l'image de la Ville en réclamant une enquête ministérielle sur l'ancienne administration de Marcel Corriveau et en tentant de faire dévoiler publiquement un avis juridique réalisé à l'occasion de l'enquête interne en cours dans l'administration municipale.

«Depuis hier [jeudi], nous ne sommes pas d'accord avec notre maire, qui est en train de ternir la réputation de notre ville. Le maire a un plan, mais nous n'en faisons pas partie. Ce n'est pas avec un climat négativiste comme ça qu'on va créer de la richesse», a déclaré la conseillère France Hamel lors d'une conférence de presse tenue vendredi avec quatre de ses collègues.

Tous les conseillers, à l'exception de Marie-Julie Cossette, qui est en arrêt de travail prolongé, ont aussi demandé au greffier de la Ville de tenir la semaine prochaine une assemblée spéciale afin d'adopter une résolution pour demander un avis légal concernant les agissements et le comportement du maire Juneau qu'ils considèrent être à l'encontre du code d'éthique et de déontologie en vigueur.

Quant à la conférence de presse, elle visait à donner leur version du conflit qui les oppose au maire concernant le dévoilement ou non de l'avis juridique. Les conseillers refusent mordicus qu'il soit rendu public alors que le maire souhaitait le dévoiler lors d'une assemblée extraordinaire qui a finalement avorté, faute de quorum.

«Nous n'avons rien à cacher», a déclaré Mme Hamel. «Nous savons qu'il y avait des lacunes et des choses à améliorer dans l'administration municipale, mais ça ne signifie pas pour nous qu'il faille rendre public un avis juridique quand la firme d'avocats qui l'a produit nous a dit que le dévoiler serait contraire aux intérêts supérieurs de Saint-Augustin», a-t-elle poursuivi.

Absences annoncées

Les conseillers ont également indiqué que c'est en raison d'absences déjà prévues et dont le maire avait été avisé qu'il n'y avait pas eu quorum à l'assemblée extraordinaire du 28 septembre.

«Ce n'était pas prémédité, mais même si nous avions été présents, le résultat aurait été le même : nous aurions voté contre le dépôt de l'avis juridique. Les villes ne déposent pas les avis juridiques qu'elles demandent. Ça ne fait pas partie des pratiques des municipalités», a indiqué France Hamel, ajoutant qu'on n'y trouvait rien d'illégal ou de frauduleux, mais qu'il pourrait être mauvais pour l'image de la ville et démotiver ceux qui travaillent à Saint-Augustin.

Le conseiller Louis Potvin doute aussi des bonnes intentions du maire Juneau concernant l'enquête interne. «Je pense qu'il veut détourner à des fins politiques cette étude et l'utiliser contre les conseillers en place», a-t-il laissé tomber.

Recommandations

Sa collègue Lise Lortie a pour sa part affirmé que les conseillers avaient lu l'avis juridique en question et qu'ils allaient en appliquer les recommandations. «La population sera mise au courant au fur et à mesure, on l'expliquera à chaque résolution qu'on va déposer plutôt que de déposer l'avis au complet sans expliquer.»

Les conseillers ont toutefois avoué que certaines décisions prises il y a quelques années auraient dû être différentes. «Mais à l'époque, ces décisions répondaient aux besoins de nos concitoyens et à notre capacité de payer de l'époque. C'était avant qu'on sache que la quote-part à verser à l'agglomération augmenterait de 111 %», a indiqué France Hamel.

Saint-Augustin-de-Desmaures traîne une dette de 113 millions $ sur un budget de 54 millions $. Ses citoyens ont vu leur compte de taxes bondir de 25 % et une vingtaine d'employés municipaux ont aussi été mis à pied pour répondre aux impératifs budgétaires.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer