11 millions de francophones dans la mire de Québec

Denis Desgagné, président et directeur général du Centre... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Denis Desgagné, président et directeur général du Centre de la francophonie des Amériques

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Ville de Québec veut tabler sur 11 millions de locuteurs français aux États-Unis pour les attirer à Québec grâce au Réseau des villes francophones et francophiles d'Amérique. Ce projet de circuit historique et touristique sera fondé lors d'un rassemblement auquel participeront 335 représentants dont 80 maires de villes francophones et francophiles du 29 au 31 octobre.

En lançant officiellement ce projet dont le maire Régis Labeaume fait la promotion depuis deux ans, la Ville de Québec et le Centre de la francophonie des Amériques souhaitent devenir la plaque tournante de la francophonie en Amérique qui compte aussi 2,6 millions de francophones et francophiles au Canada.

Ce Réseau débouchera vers un circuit historique et touristique compilé dans un portail Internet regroupant les attraits et des produits culturels de chaque ville partenaire.

«Il y a beaucoup d'appétit de la part des baby-boomers pour l'histoire, a dit M. Labeaume. On va leur bâtir des parcours pour savoir d'où viennent leurs ancêtres, mais toujours en passant par Québec.»

Programmation

La programmation du congrès de trois jours a été élaborée par le Centre de la francophonie des Amériques inauguré en 2008. 

Les participants réunis à l'hôtel Concorde aborderont pendant trois jours des thèmes comme l'affichage en français, les minorités linguistiques ou encore le potentiel économique du Réseau. Ils auront aussi droit à des conférences de l'essayiste John Ralston Saul et de l'anthropologue Serge Bouchard. Cette dernière se tiendra le 29 octobre dans un grand salon corporatif du Centre Vidéotron.

«J'espère que ce projet va contribuer à faire connaître le Centre de la francophonie des Amériques», a dit le président-directeur général du Centre, Denis Desgagné. 

Les 335 participants sont principalement originaires du Québec (34 %), de l'Ontario (21 %) des États-Unis (16 %) et du Nouveau-Brunswick (15 %).

La Ville de Québec verse 50 000 $ pour ce rassemblement au budget total de 300 000 $. «C'est très raisonnable», a dit M. Labeaume. Le gouvernement du Québec injecte la même somme, le gouvernement de l'Ontario, 25 000 $, le Centre de la francophonie des Amériques, 50 000 $, le Mouvement Desjardins, 35 000 $ et on prévoit 35 000 $ provenant des frais d'inscription.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer