«Assemblée buissonnière» à Saint-Augustin: une décision à caractère politique

En l'absence de la conseillère Marie-Julie Cossette, en... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

En l'absence de la conseillère Marie-Julie Cossette, en arrêt de travail prolongé, et des conseillers Louis Potvin et France Hamel, en vacances à l'extérieur du pays, le maire Juneau disposait seulement de trois conseillers, le minimum pour que le quorum soit atteint. Seule la conseillère Lise Lortie a toutefois accepté de répondre à l'appel.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) L'absence du conseiller municipal du district Des Coteaux, Denis Côté, à l'assemblée extraordinaire convoquée lundi par le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau, revêtait un caractère politique.

En faisant «l'assemblée buissonnière», son collègue du district Les Bocages, Guy Marcotte, et lui ont privé le maire d'un quorum et amené l'annulation de l'assemblée à laquelle une cinquantaine de citoyens avaient prévu d'assister.

«Ce n'est pas une cachette pour personne que c'est politique», a déclaré Denis Côté en entrevue téléphonique avec Le Soleil mardi, au sujet de son absence. «Les réunions s'accumulent, il n'y avait qu'un seul point à l'ordre du jour et ce n'était pas une urgence nationale», a-t-il poursuivi au sujet de la séance qui devait porter sur le dépôt d'un avis juridique relativement à l'enquête administrative et financière interne.

«Il n'y avait absolument rien d'urgent là-dedans. Ça aurait pu être fait avant ou après la réunion d'octobre. Quand on convoque une réunion extraordinaire, il faut vérifier avant si on aura le quorum nécessaire», explique le conseiller, ajoutant à l'intention des citoyens qui souhaitaient assister à l'assemblée qu'ils pouvaient «le joindre n'importe quand».

En l'absence de la conseillère Marie-Julie Cossette, en arrêt de travail prolongé, et des conseillers Louis Potvin et France Hamel, en vacances à l'extérieur du pays, le maire Juneau disposait seulement de trois conseillers, le minimum pour que le quorum soit atteint. Seule la conseillère Lise Lortie a toutefois accepté de répondre à l'appel.

«Je ne suis pas gêné de mon absence. Dans quelques semaines, ça va faire 10 ans que je siège au conseil et j'avais raté une seule réunion. Hier [lundi], c'était ma deuxième. Je suis le conseiller qui a été présent le plus souvent, même davantage que l'ancien maire Marcel Corriveau!» a indiqué M. Côté, qui concède que les relations ne sont pas parfaites entre les six conseillers de l'équipe de l'ex-maire Corriveau et le nouveau maire élu le 7 juin.

«Lui, il arrive et il veut mettre sa touche, mais nous, on a une autre façon de procéder. Un jour ou l'autre, le plus tôt possible pour le bien de la Ville, on n'aura pas le choix de travailler ensemble. Pour l'instant cependant, en ce qui a trait à l'entente, il y a place à l'amélioration», avoue le conseiller en terminant.

Il n'a pas été possible de parler au conseiller Guy Marcotte. Un appel fait à sa résidence lundi soir a toutefois permis d'apprendre qu'il se trouverait dans la région de Montréal jusqu'à aujourd'hui.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer