Élargissement de Laurentienne: le projet renvoyé à la table à dessin

L'autoroute Laurentienne... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

L'autoroute Laurentienne

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le ministère des Transports du Québec (MTQ) s'apprêtait mardi à annoncer ses intentions pour l'autoroute Laurentienne - voie réservée au transport collectif ou pas -, mais il a reculé à la dernière minute. Après discussion avec la Ville de Québec, le projet doit être bonifié.

Le ministre des Transports Robert Poëti... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche) - image 1.0

Agrandir

Le ministre des Transports Robert Poëti

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Le ministre des Transports, Robert Poëti, le ministre du Travail et responsable de la région de la Capitale-Nationale, Sam Hamad, et le maire de Québec, Régis Labeaume, ont annulé à 30 minutes d'avis, mardi matin, une «annonce concernant l'autoroute Laurentienne». Ils devaient s'adresser aux journalistes dans le stationnement du marché Jean-Talon, qui offre une vue imprenable sur les voies rapides. 

Cela fait une semaine que le débat sur l'élargissement de l'autoroute Laurentienne et une éventuelle voie réservée au transport en commun fait rage à Québec, après que Le Soleil eut révélé que le MTQ lançait des travaux préparatoires pour le tronçon entre George-Muir et Louis-XIV. 

Mardi, la solution retenue tout du long devait être rendue publique. Mais un déjeuner à trois pour régler les derniers détails a fait dérailler le plan de match.

«Ce matin, avec Sam mon collègue et M. Labeaume, on a regardé l'ensemble de l'oeuvre et il y a eu des propositions nouvelles dans un seul but : améliorer une situation. Pour qui? Pas pour la Ville de Québec, pas pour le gouvernement du Québec, pour le citoyen», a justifié le ministre Poëti lors d'une mêlée de presse en avant-midi. «On a convenu de retravailler sur une partie de ce projet-là qu'on va représenter éventuellement», a-t-il poursuivi.

M. Poëti a refusé d'y voir un signe de dissension. Pour lui, c'est plutôt la preuve d'un partenariat qui fonctionne. «M. Labeaume est à la même place que moi, sur le fait qu'on ne doit pas retrancher des voies des véhicules pour les donner à une voie réservée» au transport collectif, a-t-il spécifié.

«On veut se baser sur le succès qu'on a eu avec Robert-Bourassa», a renchéri Sam Hamad, pour qui «c'est jamais trop tard pour bien faire». La troisième voie ouverte depuis deux ans y est réservée aux autobus et aux covoitureurs aux heures de pointe. 

En direction sud comme en direction nord, l'autoroute Laurentienne compte tour à tour deux ou trois voies. La Ville de Québec a évoqué la possibilité d'utiliser l'accotement pour permettre le covoiturage.

L'attaché de presse du maire de Québec a aussi accrédité la thèse d'un complément d'information à aller chercher. «Il y avait des éléments supplémentaires qu'on voulait voir explorés», a fait savoir Paul-Christian Nolin en après-midi, soulignant qu'il s'agissait d'une «décision commune».

Le caquiste Éric Caire, lui, n'a pas attendu pour conclure que «ce projet-là fait l'objet d'improvisation, de cafouillage». Il y voit le signe d'une faiblesse chez Sam Hamad qui, selon lui, devrait «dicter la ligne de conduite du gouvernement» dans ce dossier régional. «On aurait intérêt à être très transparents. On ne sait pas exactement ce qu'ils veulent faire ni comment ils veulent le faire», déplore le député de La Peltrie.

Deuxième annulation

C'est la deuxième fois en quelques mois que le duo Poëti-Labeaume annule un rendez-vous médiatique attendu. 

Fin avril, une convocation pour dévoiler les résultats de la planification de l'entrée nord des ponts de Québec et Pierre-Laporte a aussi été reportée, le provincial prétextant un conflit d'horaire du premier ministre qui voulait être présent à l'annonce. Quelques semaines plus tard, les libéraux ont plutôt prétexté la tenue de l'élection partielle du 8 juin dans la circonscription de Jean-Talon. Ils disaient craindre qu'une telle annonce en pleine campagne électorale ne soit perçue comme partisane. 

Presque cinq mois plus tard, cette conférence de presse n'a jamais été reprise. Le maire Labeaume a dit récemment que le matériel était prêt et qu'il attendait le MTQ.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer