Lévis construit enfin sa sixième caserne

Prévue pour 2013, la caserne de Pintendre sera... (Image fournie par la Ville de Lévis)

Agrandir

Prévue pour 2013, la caserne de Pintendre sera finalement livrée trois ans plus tard.

Image fournie par la Ville de Lévis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Alors qu'elle ne comptait qu'un seul pompier permanent en 2002, la Ville de Lévis en aura 120 à son service l'an prochain, répartis dans six casernes. Ce qui lui permettra, après 14 ans de réformes, d'avoir un service incendie qui répond aux exigences d'une grande ville.

Prévue pour 2013, la caserne de Pintendre sera finalement livrée trois ans plus tard. «On est dans les délais, on va demander une extension jusqu'à l'automne 2016, le temps de terminer les travaux, mais c'est une formalité», se défend Gilles Lehouillier, maire de Lévis.

Il était entouré de plusieurs pompiers hier pour la pelletée de terre officielle de cette nouvelle caserne de 5,5 millions $, située au 225, route du Président-Kennedy, dans Pintendre. Elle comprendra un camion-pompe et un camion-citerne et accueillera quatre pompiers en devoir 24 heures sur 24. Il y aura aussi de l'espace pour ajouter un véhicule de désincarcération dans le futur.

Comme à Lévis, les pompiers sont les premiers répondants lors d'accidents ou de malaises, l'emplacement a été choisi de façon stratégique, tout près de l'autoroute 20.

La construction de cette caserne met un point final à ce qui était prévu au premier schéma de couverture de risques 2010-2015 de la Ville de Lévis. Avant la fusion de 2002, Lévis fonctionnait plutôt avec des policiers-pompiers et des pompiers volontaires sur appel. «Là, on va être à niveau, on aura assez de casernes et de pompiers pour la population qu'on dessert», soutient le maire Lehouillier.

Prochaine étape, un grand poste de police

Le maire Lehouiller souhaite maintenant doter sa ville d'une grande centrale de police, qui permettrait un meilleur travail d'équipe et une administration unique. Cette centrale remplacerait les deux postes de police actuels (Saint-Romuald et Lévis). «Ces deux centrales-là sont passablement désuètes», soutient le maire Lehouillier, qui raconte par exemple que certaines portes de garage sont trop étroites pour les voitures de police actuelles et que les détenus en cellule doivent utiliser les mêmes salles de bain que le personnel administratif.

L'heure est maintenant à la recherche d'un terrain pour accueillir cette nouvelle infrastructure. «On avait des options d'achat sur des terrains et malheureusement, on a perdu ces opportunités-là», raconte le maire Lehouillier, qui veut s'assurer de mettre la main rapidement sur un espace libre au centre de la ville. Il attend un rapport d'opportunités à cet effet dans les prochains mois.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer