Évaluation municipale: les unifamiliales en hausse modérée, les condos stagnent

Après une hausse fulgurante ces dernières années, la valeur des maisons... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Après une hausse fulgurante ces dernières années, la valeur des maisons unifamiliales dans l'agglomération de Québec a bondi en moyenne de 8,3 % en trois ans. Une croissance plus modérée qui traduit un certain retour à la normale après des années de frénésie sur les marchés immobiliers. La valeur des condos tourne toutefois au ralenti avec une hausse d'à peine 5 %.

Lors de la publication du rôle d'évaluation en 2012, la valeur des maisons unifamiliales avait bondi de 27 % en trois ans. En 2009, l'augmentation était de 31 %.

Le rôle rendu public mercredi à l'hôtel de ville de Québec marque la fin de la folie avec une hausse moyenne 8,3 % pour les maisons unifamiliales pour les années 2016-2017-2018 à Québec, à L'Ancienne-Lorette et à Saint-Augustin.

«La hausse de la valeur moyenne retrouve maintenant un niveau plus régulier après l'effervescence du marché des dernières années.»

Régis Labeaume
Maire de Québec
Hausse de la valeur des maisons unifamiliales... (Infographie Le Soleil) - image 3.0

Agrandir

Hausse de la valeur des maisons unifamiliales

Infographie Le Soleil

La valeur moyenne d'une maison unifamiliale atteint 296 350 $, alors qu'elle était de 273 000 $ lors du dernier rôle paru en septembre 2012.

«Ça s'est stabilisé», a commenté le maire de Québec, Régis Labeaume, selon qui la hausse de la valeur moyenne retrouve maintenant un niveau plus normal. «Mais tu ne veux pas être en bas de ça. Que ton bien s'apprécie en moyenne de 3,5 % par année, c'est très doux comme augmentation», a-t-il ajouté en conférence de presse à l'hôtel de ville mercredi.

Les immeubles locatifs de deux à cinq logements croissent de 10,7 %. Ceux de six logements et plus prennent le plus de valeur, avec près de 15 %.

La hausse folle observée dans la dernière décennie était en partie attribuable à un rattrapage, a pour sa part commenté le vice-président du comité exécutif et élu responsable des finances, Jonatan Julien. «Entre 2000 et 2010, il y a eu une correction du marché immobilier, a-t-il dit. C'est un marché en santé dans lequel il n'y a pas trop de folie actuellement. C'est un marché qui commence à être à maturité à mon avis.»

Le centre-ville prisé

De tous les arrondissements, la plus grande hausse est dans La Cité-Limoilou avec 10,5 % (7,2 % pour les condos). Mais la différence avec les autres secteurs de la ville tend à se rétrécir comparativement aux rôles précédents. Une bonne nouvelle, selon Régis Labeaume. 

«La valeur du patrimoine augmente plus vite que l'augmentation de taxes», a-t-il dit. Comme par les années passées, il promet de ne pas hausser les taxes au-delà de l'inflation (soit autour de 2 %) dans le prochain budget qui sera présenté en décembre. Le reste de la facture d'impôt foncier 2016 sera influencé par la valeur de la propriété. 

«Et ça veut aussi dire qu'il y a un engouement pour le centre-ville, pour Saint-Roch et Saint-Sauveur. Et dans Limoilou, il y a vraiment une ferveur, avec les activités sur la 3e Avenue», a poursuivi le maire.

Autre fait saillant du rôle d'évaluation présenté mercredi : une stagnation pour les immeubles en copropriété. Il y a beaucoup de condos sur le marché, leur valeur a augmenté seulement de 5,3 % depuis trois ans. 

Dans le secteur non résidentiel, la valeur moyenne des immeubles de commerces et de bureaux a augmenté de 12,1 %, une hausse qui devrait permettre d'éviter la crise de 2013. À ce moment, la hausse d'évaluation des immeubles commerciaux avait été si élevée qu'elle avait mené à une fulgurante hausse de taxes, semant la grogne des commerçants.

Au total, le parc immobilier de l'agglomération de Québec compte 182 000 résidences, immeubles de logements ou commerciaux. Sa valeur totale est de 78,5 milliards $, en hausse de 10,8 % par rapport à 67 milliards $ il y a trois ans. Les valeurs contenues dans le rôle rendu public mercredi sont basées sur la valeur du marché au 1er juillet 2014.

Autres faits saillants... (Infographie Le Soleil) - image 4.0

Agrandir

Autres faits saillants

Infographie Le Soleil

Combien le voisin a vendu sa maison?

C'est à partir de jeudi matin que les citoyens pourront aller sur le site Web de la Ville (www.ville.quebec.qc.ca/evaluation) pour vérifier à combien a été évaluée leur propriété. Rappelons que l'évaluation, bien qu'elle soit en vigueur pour les années 2016, 2017 et 2018, reflète le marché immobilier au 1er juillet 2014. Le rôle d'évaluation en format papier sera quant à lui envoyé par la poste en même temps que les taxes municipales, en février 2016. À ce moment-là, les citoyens recevront également un code d'accès qui leur permettra d'utiliser un outil Web affichant les dernières ventes qui ont eu lieu dans leur quartier. Ils pourront ainsi savoir quand et à quel prix le voisin a vendu sa maison. Depuis son lancement en 2012, l'outil Web a reçu 95 000 visites d'internautes, selon la Ville.

Virage réussi dans l'évaluation

En moins de trois ans, les évaluateurs de la Ville ont réussi à complètement changer leurs méthodes de travail sur le terrain, afin de se conformer aux nouvelles règles du ministère des Affaires municipales. «C'est tout un défi qu'on a réussi à relever», a commenté hier Richard Côté, directeur du Service de l'évaluation. Les grilles d'évaluation, qui dataient des années 70, comportaient par exemple des cases sur la couleur de la toilette. Aujourd'hui, on évalue plutôt le nombre de salles de bains, de même que la qualité et la complexité de la construction. «On évalue des éléments qui ont une incidence plus directe sur la valeur de la maison, au lieu d'avoir des détails qui aujourd'hui sont considérés inutiles», explique M. Côté.  

Hausse de la valeur des maisons unifamiliales (entre 2011 et 2014)

  • Moyenne pour l'agglomération de Québec: 8,3%, 299 240$
  • La Cité-Limoilou 10,5%, 329 195$
  • Des Rivières 8,6%, 295 064$
  • Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge 7,3%, 378 973$ 
  • Charlesbourg 9%, 270 612$
  • Beauport 8,4%, 268 640$
  • Haute-Saint-Charles 8,4%, 259 376$
  • Saint-Augustin 8,7%, 360 091$
  • L'Ancienne-Lorette 7,1%, 288 980$

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer