Labeaume juge que l'animateur Alain Gravel est «déphasé»

L'animateur de la radio de Radio-Canada Alain Gravel... (PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

L'animateur de la radio de Radio-Canada Alain Gravel

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Vers un nouveau Colisée

Actualité

Vers un nouveau Colisée

Un groupe de gens d'affaires veut doter Québec d'un nouvel amphithéâtre multifonctionnel pouvant accueillir tant des matchs sportifs que des spectacles. Le projet a ses partisans comme ses détracteurs. »

(Québec) Régis Labeaume estime que l'animateur de la radio de Radio-Canada Alain Gravel était «déphasé» et a posé des questions «d'il y a cinq ans» sur le dossier de l'amphithéâtre lors d'une entrevue au ton particulièrement acerbe diffusée lundi matin.

Le maire de Québec accuse aussi au nouveau «morning man» montréalais d'avoir eu «le désir de repartir une petite guerre Québec-Montréal».

Tout a commencé à 8h25 lundi lors d'une entrevue téléphonique où ont fusé les accrochages et les répliques, ironiques et cinglantes, à l'émission matinale montréalaise Gravel le matin.

Pendant neuf minutes, M. Labeaume refuse souvent de répondre, ou répond sèchement à des questions de M. Gravel portant sur le Centre Vidéotron, le retour des Nordiques, la présence de Pierre Karl Péladeau à la mise au jeu officielle du match des Remparts samedi soir, les récents propos de Guy A. Lepage sur les gens de Québec ou encore une éventuelle candidature olympique.

«Ça ne m'intéresse pas de parler de ça», a martelé le maire de Québec à la grande majorité des questions de l'ancien animateur d'Enquêtes à la télévision d'État.

«Vous êtes achalant à matin», a même lancé M. Labeaume alors que M. Gravel alignait les questions.

«Guerre Québec-Montréal»

Questionné lundi après-midi sur le ton de cette entrevue qui n'avait rien de serein, Régis Labeaume a justifié sa mauvaise humeur par le fait, soutient-il, que les questions portaient sur des débats «dont on a parlé il y a cinq ans» comme l'investissement de fonds publics dans l'amphithéâtre. Le dossier est clos, juge-t-il.

«Pour Guy A. Lepage, je vous ai dit à vous-autres que je ne voulais pas en parler, je ne commencerai pas à en parler avec lui», a poursuivi M. Labeaume à l'endroit des journalistes couvrant l'hôtel de ville de Québec. Le populaire animateur et membre de RBO a ironisé la semaine dernière sur le fait que les gens de Québec payaient seulement «pour des spectacles de heavy metal et des billets des Remparts à 20 $».

Régis Labeaume croit aussi qu'Alain Gravel a voulu «repartir une guerre Québec-Montréal».

«J'ai senti que quelqu'un voulait partir une petite guerre Québec-Montréal et ça ne m'intéresse pas du tout, a-t-il dit. J'ai été vraiment étonné du ton, des sujets. Je ne m'attendais pas à ça de Radio-Canada Montréal.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer