25 ans de chiffres erronés à Expo Québec?

«Les chiffres qu'on vous a fournis sont les... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

«Les chiffres qu'on vous a fournis sont les bons», a réitéré M. Labeaume, dimanche, avant de jeter un doute sur l'ensemble des chiffres des dernières présentations d'Expo Québec.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Régis Labeaume ne lâche pas prise contre l'ancienne administration d'Expo Québec et la «culture» qui y aurait régné pendant près de 25 ans. Une culture «qui n'est pas celle qu'on souhaite d'une organisation publique».

Régis Labeaume ne lâche pas prise contre l'ancienne administration d'Expo Québec et la «culture» qui y aurait régné pendant près de 25 ans. Une culture «qui n'est pas celle qu'on souhaite d'une organisation publique».

Appelé à commenter l'apparente contradiction entre les données d'achalandage 2014-2015 de son administration et celles obtenues par l'opposition, le maire a carrément remis en question l'ensemble des chiffres fournis par l'équipe d'Expo Québec ces dernières années, y compris ceux de l'année passée qu'a en main Démocratie Québec.

Selon les statistiques de la Ville de Québec utilisées par Équipe Labeaume, 187 000 personnes ont franchi les tourniquets d'Expo Québec en 2015, par rapport à 171 000 en 2014, une hausse d'environ 9 %. L'organisation aurait ainsi dégagé un surplus de 160 000 $.

Démocratie Québec, qui a pourtant elle aussi obtenu ses chiffres de la Ville de Québec par la loi d'accès à l'information l'automne dernier, affirme que ce sont plutôt 227 703 visiteurs qui ont pris part à la fête foraine en 2014, ce qui voudrait dire que l'édition 2015 se serait soldée par une baisse de fréquentation.

«Erreur administrative»

Or, ces chiffres, si on comprend les propos tenus dimanche par Régis Labeaume, ne refléteraient pas la réalité. Les données avancées par le maire ont été corroborées par un porte-parole de la Ville de Québec, vendredi. Ce dernier avait évoqué une «erreur administrative» pour expliquer les statistiques fournies à Démocratie Québec.

«Les chiffres qu'on vous a fournis sont les bons», a réitéré M.Labeaume, dimanche, avant de jeter un doute sur l'ensemble des chiffres des dernières présentations d'Expo Québec.

«Soyez très prudents sur les chiffres qui ont été rendus publics dans les dernières années, c'est le noeud du problème», a-t-il dit en marge d'une allocution à Bordeaux fête le vin. «Il y a des gens qui sont partis et ce n'est pas pour rien. Nous avons embauché un redresseur qui est justement là pour faire du ménage. [...] Vous savez, dans des organisations publiques, des [organisations sans but lucratif] partout au Québec et au Canada, souvent les chiffres qui sortent ne sont pas nécessairement les bons. Ils sont souvent, peut-être, peut-être... soufflés.»

Se disant tenu à la prudence par des dispositions légales, M.Labeaume s'est ensuite fait avare de précisions sur ses déclarations, qui ajoutent à la confusion dans ce dossier. «Moi, je vais à la limite de ce que je peux dire. On était au courant de la situation, on a fait des gestes, maintenant ce sont les avocats qui ont ça dans les mains. [...] Je dois être prudent parce que quant aux chiffres, il y a des choses anormales qui se sont passées. [...] On va vous revenir là-dessus.»

Le maire a refusé de dire si des hauts dirigeants avaient été renvoyés et à quelle «situation» il faisait référence. Il a cependant répété qu'il avait observé «une culture» qui s'était implantée au sein de l'équipe d'Expo Québec dans le passé, avant qu'il ne mette en place des membres de son administration, dont le conseiller Vincent Dufresne et un «redresseur». Il a laissé entendre que l'équipe actuelle doit composer avec cette «culture».

«Ça ne date pas de dimanche. Ça date du régime L'Allier, peut-être même avant. [...] Il faut vivre avec le passé.» Oui, mais quelle culture? «Je parle d'une culture générale à Expo Québec qui existe depuis 25ans.»

Rappelons que le maire de Québec est toujours en réflexion sur l'avenir d'Expo Québec.

Visites du Centre Vidéotron : des données «étonnantes», dit le maire

À quelques heures de la première visite du Centre Vidéotron, prévue lundi soir, le maire de Québec, Régis Labeaume, a dit détenir des données «étonnantes» sur la répartition géographique des détenteurs de billets gratuits mis en circulation. Ces chiffres seront dévoilés lundi soir avant le conseil municipal, a-t-il annoncé dimanche. Ces déclarations surviennent alors que M. Labeaume a parcouru diverses régions à la mi-août, dont celles de Rimouski, de Saguenay, de Sherbrooke et de Trois-Rivières, pour faire la promotion de l'amphithéâtre.

Quelque 2000 employés de la Ville de Québec prendront part lundi soir à la première visite de l'amphithéâtre. Cette première vague lance officiellement une série de huit jours de visites organisées jusqu'au 7 septembre. En tout, 184 000 personnes déambuleront dans l'édifice de 370 millions$. Après les employés de la Ville, ce sera au tour des travailleurs qui ont bâti l'édifice de visiter leur oeuvre, mardi et mercredi. Les plages offertes au grand public, à coup de 4000 personnes par visite de 2 h 30, se tiendront du 3 au 7 septembre.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer