«Populisme»: Régis Labeaume renvoie le reproche au maire Yves Lévesque

Le maire de Québec, Régis Labeaume... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Le maire de Québec, Régis Labeaume

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Régis Labeaume trouve plutôt «drôle» que le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, lui reproche de faire du «populisme». Une opinion partagée par d'autres maires au Québec, a assuré le maire de Québec.

«J'ai eu des collègues maires qui m'ont envoyé des mails ce matin en disant qu'ils trouvaient ça bien drôle qu'Yves parle de populisme», a commenté M. Labeaume mercredi. 

Une façon de dire que le maire trifluvien n'est pas en reste sur le plan du populisme, a sous-entendu M. Labeaume. 

«Des maires m'ont dit : "On ne pensait jamais qu'Yves oserait accuser les autres de faire du populisme. On ne pensait jamais que ça arriverait dans une vie"», a martelé M. Labeaume en se gardant bien de dire quels maires lui avaient fait part de tels commentaires.

Le maire de Québec répliquait aux propos de son homologue de Trois-Rivières rapportés dans Le Nouvelliste de mercredi. «Lui [Régis Labeaume] faisait du populisme. Il y en a qui aiment ça. Mais le populisme et la réalité, c'est deux choses», a dit M. Lévesque. 

Il faisait allusion aux accrochages sur la question des régimes de retraite, M. Lévesque ayant accusé l'an dernier M. Labeaume d'envenimer le climat avec les syndicats.

De passage à Trois-Rivières vendredi dernier pour vanter le Centre Vidéotron, M. Labeaume a dit ne pas avoir compris «cette attaque» à propos des caisses de retraite. «Ça m'a blessé», a-t-il déclaré devant l'hôtel de ville alors que M. Lévesque était en vacances. M. Labeaume a aussi dit que M. Lévesque était un des seuls maires avec qui il ne s'entendait pas.

À la même occasion, le maire de Québec a aussi rappelé qu'Yves Lévesque a été le seul, fin juin, à claquer la porte de l'Union des municipalités du Québec (UMQ), alors qu'il pensait que d'autres villes allaient le suivre. En vain. «Régis Labeaume a été le premier à quitter l'UMQ [2010]. Quand il a quitté, je n'ai pas commenté», a dit M. Lévesque à propos de la capitale qui a réintégré l'Union en décembre 2013.

«Quand je suis sorti de l'UMQ, j'ai dit que c'est parce que le président était malhonnête. Je pense qu'Yves est resté, lui», a répliqué M. Labeaume mercredi, alimentant encore un peu cette partie de ping-pong verbal.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer