Laurent Proulx a donné un coup de main à une candidate conservatrice

Laurent Proulx, conseiller du district Cap-Rouge-Laurentien, était il... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Laurent Proulx, conseiller du district Cap-Rouge-Laurentien, était il n'y a pas si longtemps un administrateur et membre influent de la Fondation 1625 - les carrés verts -, dans la foulée de la grève étudiante de 2012.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Laurent Proulx, conseiller municipal d'Équipe Labeaume, a donné un coup de main à l'organisation de campagne de Pascale Déry, candidate du Parti conservateur du Canada dans la circonscription de Drummond. Une contribution qui a poussé l'administration du maire de Québec à intervenir.

En écoutant le chroniqueur Jean Lapierre du FM93 à la radio vendredi matin, Paul-Christian Nolin, attaché de presse du maire Régis Labeaume, a appris que Laurent Proulx s'était rendu dans la circonscription de Drummond, d'où il est natif, afin d'aider l'équipe conservatrice. Sa tante et sa mère travaillent notamment pour l'organisation de Mme Déry.

M. Nolin a aussitôt appelé le principal intéressé pour demander des explications. «Ce que j'ai compris, parce que je lui ai parlé ce matin, c'est que sa tante lui avait gentiment demandé d'aller faire du bénévolat deux fois [deux fins de semaine], rien de plus», a-t-il expliqué.

La tante de Laurent Proulx en est à sa première expérience comme organisatrice d'une campagne électorale, ce qui l'aurait motivée à demander de l'aide dans son entourage. «Laurent est un homme très honnête, il m'a dit que ce n'était pas prévu qu'il en fasse davantage», a ajouté M. Nolin. M. Proulx a insisté pour dire qu'il avait agi à titre personnel pendant ses «vacances personnelles».

S'il a dit le croire sur parole, M. Nolin a pris soin de faire comprendre au jeune politicien que sa contribution à la campagne fédérale était terminée.

Le maire Labeaume a lui aussi parlé à son conseiller et s'est déclaré satisfait de ses explications. «Sa tante et sa mère donnent un coup de main à une candidate. Il s'en va aider sa mère. Je pense que je l'aurais disputé s'il avait pas donné un coup de main à sa mère, hein? Là, il a fini. Je l'ai pas disputé ben, ben», a-t-il rapporté.

Prudence

Y a-t-il un mot d'ordre pour les élus d'Équipe Labeaume à l'effet de ne pas intervenir dans la campagne électorale fédérale en cours? «On dit à tout le monde : faites attention, soyez prudent. [...] C'est pas une secte, notre affaire. Il y en a qui connaissent des candidats qui se présentent. C'est juste, soyez prudent, on vire pas fou avec ça», a exprimé vendredi le chef.

Rappelons que Laurent Proulx, conseiller du district Cap-Rouge-Laurentien, était, il n'y a pas si longtemps, un administrateur et membre influent de la Fondation 1625 - les «carrés verts» -, dans la foulée de la grève étudiante de 2012.

Son directeur des finances actuel, Alexandre Meterissian, militait cet hiver pour Pascale Déry, qui briguait alors l'investiture dans Mont-Royal. Défaite, elle a gagné son pari dans Drummond et portera les couleurs conservatrices.

Laurent Proulx a coupé ses liens avec la Fondation lorsqu'il s'est lancé en politique municipale. Avec Annie Morin

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer