St-Augustin sollicite le privé pour la gestion de son centre communautaire

Les élus veulent que des promoteurs immobiliers leur... (Google Street View)

Agrandir

Les élus veulent que des promoteurs immobiliers leur soumettent des idées pour optimiser l'utilisation du centre communautaire Jean-Marie-Roy et diminuer les coûts de gestion. «Tout est sur la table», n'a pas caché le maire de Saint-Augustin, Sylvain Juneau.

Google Street View

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures cherche quoi faire avec le centre communautaire Jean-Marie-Roy, qui lui a coûté très cher ces dernières années et qui nécessite encore des investissements. Un appel d'intérêt sera bientôt lancé pour recueillir les propositions du secteur privé. Le maire Sylvain Juneau n'écarte pas une vente et même un déménagement des services publics installés à demeure.

Le conseil municipal s'est réuni ce matin, à 7h30, pour une séance extraordinaire. Il y avait cinq élus, deux fonctionnaires, neuf citoyens et deux journalistes sur place. À l'ordre du jour: un mandat de services professionnels accordé à la firme d'architectes Lemay-Michaud. Les sous-traitants doivent accompagner la Ville dans la préparation des documents qui serviront à lancer un appel de propositions pour le centre communautaire. 

Les élus veulent que des promoteurs immobiliers leur soumettent des idées pour «optimiser l'utilisation du bâtiment» et diminuer les coûts de gestion. «Tout est sur la table», n'a pas caché M. Juneau. 

Le maire a évoqué une formule de copropriété, une vente complète, même la possibilité de déménager les services publics si cela s'avérait plus rentable. Il y a là une salle de spectacles, une bibliothèque, des gymnases et le service des loisirs. Plusieurs locaux sont encore vacants. 

«Ce qui compte pour la Ville, c'est pas tant qui est propriétaire que de voir l'usage des choses. Si dans une entente quelconque, on réussit à conserver des usages pis qu'on n'a plus à débourser, c'est gagnant», a-t-il donné en exemple.  

L'ancien collège Saint-Augustin, dessiné par le renommé architecte Jean-Marie Roy et situé sur le campus Notre-Dame-de-Foy, a été acquis par la municipalité en 2009 pour une somme d'environ 3 millions $. Depuis, il a subi de nombreuses rénovations, surtout intérieures, qui ont coûté 16 millions $. Le toit - qui coule - et l'enveloppe extérieure doivent aussi faire l'objet de travaux estimés à 12 millions $. Au dernier rôle d'évaluation, la valeur de l'immeuble atteignait 5,3 millions $. 

M. Juneau n'ose pas anticiper les revenus que la municipalité pourrait tirer d'une éventuelle transaction. «Il y a une question d'argent: la personne va nous offrir combien. Mais c'est aussi [la personne] va nous offrir quoi comme projet. Il ne faut jamais perdre de vue que les 12 millions $ ou à peu près qu'il reste à investir dessus, de ne pas les dépenser, c'est pas loin d'un revenu», fait-il valoir. 

Les documents commandés aujourd'hui doivent être préparés d'ici la fin de l'été, en vue d'un appel d'intérêt à l'automne. L'analyse des propositions devrait être complétée pour le mois de décembre. La suite du processus n'est pas déterminée encore. «Si jamais il n'y avait pas de propositions, si jamais tout ce travail-là ne menait à rien, qu'est-ce qu'on fera à la Ville? «On verra», a répondu le maire à un citoyen qui s'interrogeait, ce matin. 

M. Juneau a également répété que le portrait des finances de la municipalité, qui a augmenté de 25 % la facture de taxes pour l'année, serait présenté à la fin du mois de septembre.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer