Réseau des villes francophones: deux alliés en visite

Le maire de Lafayette en Louisiane, Joey Durel,... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Le maire de Lafayette en Louisiane, Joey Durel, et celui de Moncton, George LeBlanc, ont été reçus par Régis Labeaume à l'hôtel de ville de Québec jeudi. Les deux hommes sont les invités d'honneur de la Fête de Québec, vendredi.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Deux alliés de la première heure du maire Régis Labeaume dans la création du Réseau des villes francophones et francophiles d'Amérique sont de passage à Québec. Le maire de Lafayette, en Louisiane, Joey Durel, et celui de Moncton, George LeBlanc, ont été reçus par le maire de Québec. Les deux élus sont aussi les invités d'honneur pour fêter les 407 ans de la capitale vendredi.

«Comme le lancement du Réseau aura lieu en octobre à Québec, on trouvait que c'était une bonne année pour inviter mes deux amis à la fête le 3 juillet», a dit le maire Régis Labeaume.

Ce Réseau des villes francophones et francophiles d'Amérique, présenté officiellement par M. Labeaume en novembre, sera une route touristique, historique et culturelle sur la trace de la présence francophone en Amérique du Nord. Un portail Internet recensant les attraits de chaque ville partenaire sera mis en ligne. Les trois hommes ont discuté de l'état d'avancement du Réseau jeudi.

Ils passeront aussi toute la journée d'aujourd'hui ensemble lors des activités publiques pour souligner la date de fondation de Québec par Samuel de Champlain il y a 407 ans.

Lien économique et culturel

Pour le maire de Lafayette, qui était venu à Québec en 2008, la capitale est la ville tout indiquée pour devenir la plaque tournante du nouveau Réseau.

«Québec au nord et Lafayette au sud, c'est un merveilleux lien», a dit le maire Durel, en poste depuis 2004. Même s'il est lui-même anglophone, M. Durel est particulièrement sensible au fait francophone, et sa ville est la seule des États-Unis à être membre de l'Association internationale des maires francophones.

Même son de cloche du côté du maire de Moncton, George LeBlanc, à la tête de la ville de Moncton depuis 2008.

«Pour notre ville, c'est une opportunité de créer un partenariat avec Québec et la Louisiane. Il y a beaucoup de bénéfices économiques, culturels et touristiques. Je suis très content d'être ici», a-t-il dit.

Des représentants d'une cinquantaine de villes sont attendus pour le congrès de fondation du Réseau des villes francophones et francophiles d'Amérique qui se tiendra à Québec du 20 au 31 octobre.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer