Au tour du chantier du Manège militaire de défigurer le quartier

Si les travaux sur Grande Allée sont terminés,... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Si les travaux sur Grande Allée sont terminés, ils ne font que commencer pour le Manège militaire. Mais l'aspect visuel du chantier fait déjà l'objet de critiques.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Ville de Québec a annoncé mardi que le mégachantier de 9 millions $ qui a commencé l'été dernier sur la Grande Allée est officiellement terminé.

Depuis le 24 juin, la Grande Allée est prête à accueillir l'affluence de visiteurs qu'amène la saison estivale, les quatre voies de circulation étant libérées de leurs entraves et de leurs cônes orange.

Il reste quelques travaux de réfection des trottoirs et de l'aménagement paysager à faire. Ces travaux - qui ne bouleverseront pas la circulation - auront lieu du 25 juin au 8 juillet. À l'automne, la Ville aménagera des traverses piétonnes faites de pavés de béton à quelques intersections.

«On considère qu'on est dans les temps pour ce chantier-là. Le budget de 9 millions $ devrait aussi être respecté. En tout cas, ça regarde bien», confirme Wendy Whittom, agente de communication à la Ville de Québec.

Le mégachantier qui s'est tenu en deux phases, à l'été et à l'automne 2014, de même qu'au printemps 2015, visait à remplacer des conduites d'eau majeures datant des années 20 et 30.

André Verreault, directeur d'Action promotion Grande Allée, soutient que ce chantier s'est très bien déroulé et a eu un effet minime sur les commerçants. «Il y a eu vraiment beaucoup plus de peur que de mal dans ce dossier-là», indique-t-il.

«C'est vraiment laid»

M. Verreault, qui représente les commerçants de cette artère névralgique de Québec, est toutefois moins heureux du visuel qu'offrent les travaux de reconstruction du Manège militaire, détruit par les flammes en 2008.

«C'est vraiment laid, ça a pas d'allure. Aux portes du Vieux-Québec comme ça, ils auraient pu se forcer», lance-t-il en entretien téléphonique.

M. Verreault fait référence aux panneaux de contreplaqué peints en blanc, sur lesquels on a apposé plusieurs affiches, qui servent à cacher les roulottes et les matériaux de construction de la compagnie Pomerleau, installée sur la place George-V.

M. Verreault comprend que les travaux sont nécessaires, mais il aurait espéré qu'on les dissimule avec quelque chose de plus esthétique, un peu comme ça a été fait pour le chantier d'agrandissement du Musée national des beaux-arts du Québec, ces dernières années. «Surtout qu'ils nous ont promis qu'ils allaient faire quelque chose de beau.»

Alain Roy, le représentant de Pomerleau présent à l'annonce du 19 mai, s'était engagé à minimiser les répercussions des travaux sur les citoyens, résidents comme touristes. Mais mardi, la directrice des communications Carolyne Van Der Meer a soutenu qu'elle ne pouvait répondre aux questions sur ce dossier, nous renvoyant au gouvernement fédéral.

Amorcés il y a quelques semaines, les travaux de reconstruction du Manège militaire s'échelonneront jusqu'à la fin de l'été 2017.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer