Les jardins de l'Hôtel-de-Ville prêts à accueillir les gens de Québec

Si les gens présents autour des jardins de... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Si les gens présents autour des jardins de l'Hôtel-de-Ville, incluant Régis Labeaume, étaient tout sourire, lundi, la petite Samira a toutefois eu l'air un peu sceptique en faisant un tour dans les bras du maire de Québec.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Jeux d'eau et de lumière, légère bruine, tables et chaises bistro, les jardins de l'Hôtel-de-Ville sont prêts. Prêts à accueillir ceux qui en sont propriétaires: les gens de Québec.

«Je souhaite que les gens de Québec s'approprient cette place. Qu'ils viennent y dîner ou souper. Qu'ils viendront avec leurs enfants quand il fera chaud. Ça vous appartient, à vous d'en disposer», a dit lundi le maire de Québec, Régis Labeaume.

Même si le réaménagement de la place voisine de l'hôtel de ville est terminé depuis la fin de l'été dernier, elle n'avait pas été inaugurée officiellement, exception faite d'une mention à l'occasion du dévoilement de l'horloge du Jura, en place dans sa cage de verre depuis le 19 septembre dernier.

La facture totale des travaux dans le pourtour de l'hôtel de ville s'élève à 21,8 millions $, dont 16,4 millions $ consacrés à la reconstruction du stationnement souterrain.

La nouvelle place publique attirait déjà les foules lundi. Alors que certains s'aventuraient près des jets d'eau, d'autres ont pris place sur l'une des chaises du nouveau mobilier. Les tables et les chaises ne sont pas fixées au sol. «On fait confiance au civisme des gens», a dit la vice-présidente du comité exécutif, Julie Lemieux.

Pas d'amuseurs de rue

La programmation qui animera les jardins de l'Hôtel-de-Ville est disponible au ville.quebec.qc.ca/touristes. Mais si la place publique sera animée lors de fêtes comme celle de la fondation de Québec, le 3 juillet, pas question de remplir le lieu de spectacles et d'activités. «Ce ne sera pas un endroit animé 24 heures sur 24. On veut que ce soit une oasis de paix», a illustré Julie Lemieux.  

Il n'est de plus pas prévu que des musiciens et des artistes de rue donnent de spectacles sur la nouvelle place publique. La place située entre l'hôtel de ville et la basilique, à deux pas de là, étant déjà un endroit prévu pour de telles prestations.

Régis Labeaume a aussi profité de la conférence de presse sur les jardins de l'Hôtel-de-Ville pour commenter les décorations installées lundi aux couleurs du Québec en prévision de la fête nationale, le 24 juin. Le maire de Québec a en quelque sorte devancé les critiques de ceux qui verraient un penchant «séparatiste» dans ces décorations généralement consacrées à Noël, à l'Halloween ou à la Saint-Patrick. «On est en train de pavoiser avec plein de drapeaux du Québec. Ça, c'est la phase "méchants séparatistes", a ironisé le maire de Québec. Le 1er juillet, on va pavoiser avec des drapeaux du Canada. Et le 3 juillet, nous allons pavoiser avec des drapeaux de la Ville de Québec», a prévenu M. Labeaume qui célébrera le mariage du chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau et de Julie Snyder le 15 août.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer