Île d'Orléans: les citoyens consultés sur la fusion

L'île d'Orléans a échappé aux fusions municipales du... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

L'île d'Orléans a échappé aux fusions municipales du gouvernement québécois il y a 15 ans. Le territoire compte 7000 habitants pour 42 élus, ce qui fait une moyenne d'un élu pour 166 habitants, le plus haut taux pour une MRC au Québec.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) C'est mardi après-midi qu'un vaste sondage sur les désirs des résidents de l'île d'Orléans sera dévoilé. Le regroupement Une île, une vision a commandé cette étude afin de savoir si les citoyens ont le goût de faire un premier pas vers la fusion des six municipalités qui composent l'île.

«Il y a au-dessus de 10 % de notre population adulte qui a répondu au sondage. C'est vraiment au-delà de ce qu'on espérait. On est très, très heureux», a soutenu Jacques Paradis, le porte-parole du groupe, en entrevue téléphonique.

Selon lui, cet échantillonnage est amplement suffisant et a permis à la firme Axiome marketing de tirer des conclusions «intéressantes». Ce coup de sonde est le premier du genre à être fait sur tout le territoire de l'île d'Orléans. 

Le regroupement Une île, une vision, qui compte une centaine de membres, a invité les 42 élus de l'île d'Orléans à assister au dévoilement des résultats, à 16h, à l'Espace Félix-Leclerc. «On souhaite qu'il y en ait le plus possible de présents. On sait au moins qu'on aura trois ou quatre maires sur les six qui seront là», indique M. Paradis. 

Les résultats complets du sondage seront aussi publiés sur le site Web du regroupement (une-ile-une-vision.org), afin que toute la population puisse en prendre connaissance. 

La question principale du sondage demandait aux gens s'ils souhaitent qu'une étude de faisabilité sur les fusions municipales soit commandée. Une telle étude permettrait de s'appuyer sur des chiffres et de savoir si des économies d'échelle sont possibles. «Si on avait demandé aux gens de se prononcer pour ou contre la fusion, ça n'aurait pas eu de sens, parce qu'on n'a rien pour s'appuyer», soutient M. Paradis. 

Si une majorité de citoyens souhaite une étude de faisabilité, Une île, une vision veillera à ce que les élus municipaux demandent au ministère des Affaires municipales de l'aide pour la réaliser. «On a besoin de l'appui d'au moins deux maires sur les six pour que le gouvernement accepte de se pencher sur l'idée», indique M. Paradis. 

L'île d'Orléans a échappé aux fusions municipales du gouvernement québécois il y a 15 ans. Le territoire compte 7000 habitants pour 42 élus, ce qui fait une moyenne d'un élu pour 166 habitants, le plus haut taux pour une MRC au Québec.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer