Marché public: rien d'acquis pour le stationnement

Le comité Gélinas souhaite mettre en valeur les... (Graph Synergie)

Agrandir

Le comité Gélinas souhaite mettre en valeur les produits d'ici, alimentaires ou autres, dans un marché public situé sur le site d'ExpoCité.

Graph Synergie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les problèmes de stationnement du marché public du Vieux-Port pourraient bien être transposés sur le site d'ExpoCité si les étals déménagent.

Le groupe de travail sur l'avenir d'ExpoCité a proposé lundi l'aménagement d'un vaste marché public dans le Pavillon du commerce, près de l'amphithéâtre. 

Les partisans ont fait valoir que l'accessibilité serait améliorée, qu'il y aurait du stationnement en quantité. La Ville de Québec s'est en effet engagée à fournir 4000 cases de stationnement autour de l'amphithéâtre.

Mais déjà, l'administration municipale se demande si ce sera suffisant lors des matchs, des spectacles et des salons qui animeront l'endroit, souvent aux mêmes heures que le marché public. L'espace laissé vacant par la démolition du Colisée pourrait être récupéré pour ajouter des voitures. 

Conscient des attentes de la population de Québec, qui veut du stationnement abondant et abordable, le groupe de travail a proposé de moduler les tarifs de stationnement et d'«offrir, dans certaines occasions, la gratuité afin de favoriser la participation aux différentes activités». 

Système de gestion automatisé

Or, en vertu du contrat signé pour la gestion de l'amphithéâtre, les revenus des stationnements d'ExpoCité seront partagés moitié-moitié entre la Ville de Québec et Québecor.

Un nouveau système de gestion automatisé a d'ailleurs été acquis au coût de deux millions de dollars afin d'établir précisément les revenus. Il prévoit l'installation de barrières à l'entrée de la douzaine de parcs de stationnement et permettra de payer sa place en argent comptant, par carte de débit ou de crédit et par téléphone.

Il y aura 37 modules extérieurs et autant de bornes de paiement intérieures. Les options de programmation permettront de moduler les prix en fonction des événements et des périodes. Actuellement, le prix du stationnement est fixe à 10 $. 

Coût adapté pour attirer une nouvelle clientèle

L'attaché de presse du maire de Québec a assuré mardi que la question du stationnement fera «partie de la réflexion» entourant le déménagement. «Il n'y a bien sûr pas de décision prise sur le montant, mais l'objectif est d'attirer une nouvelle clientèle, donc ça va être adapté en conséquence», a-t-il fait valoir. «Ça ne coûtera pas 10 $ l'heure», a-t-il ajouté. 

Le porte-parole de Québecor, Martin Tremblay, a indiqué mardi qu'il était trop tôt pour se prononcer sur le rapport Gélinas et sur sa vision des stationnements. L'organisation, dit-il, a été particulièrement prise par deux conférences de presse en deux jours. Impossible pour l'instant, donc, de savoir si les gestionnaires du Centre Vidéotron seraient prêts à se priver de revenus pour favoriser la fréquentation du site. 

Le manque de stationnement est un des points faibles du Marché du Vieux-Port. Les clients qui s'y rendent en automobile doivent payer pour se garer. Il est toutefois possible d'obtenir un timbre bon pour une heure de stationnement gratuit quand on achète des denrées. Pendant la saison touristique et celle des récoltes, l'espace vient rapidement à manquer car le nombre de cases est limité.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer