Parc Dalhousie: changement de zonage pour un stationnement étagé

Présenté en mai 2013 par le maire Régis... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Présenté en mai 2013 par le maire Régis Labeaume, le projet du site Dalhousie prévoit la construction d'un parc public au bas de la côte de la Montagne, sur l'actuel stationnement de surface.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le gouvernement provincial a dû demander - et a obtenu - un changement de zonage pour construire un stationnement étagé plutôt que souterrain en bordure du futur parc Dalhousie, dans le Vieux-Port de Québec.

Le règlement d'urbanisme de la Ville de Québec exigeait de tout promoteur qu'il creuse pour aménager un stationnement dans cette zone. C'est d'ailleurs la tendance dans les quartiers centraux, car l'administration municipale souhaite que soient mis en valeur les rares terrains qui restent à développer.

Depuis le début, le projet de réaménagement du stationnement Dalhousie par la Société québécoise des infrastructures prévoit la construction d'un stationnement étagé pour compenser la perte des cases actuelles au profit d'une place publique qui mettra le fleuve en valeur. Le nouvel équipement sera situé à côté des Terrasses du Vieux-Port, dont la construction, qui inclut un stationnement étagé, a semé la controverse dans les années 80.

Justifié, selon le comité exécutif

Le comité exécutif de la Ville de Québec a estimé que le changement de zonage était justifié, car il s'agit d'un projet «relatif à un équipement collectif». «Ce stationnement, construit par le gouvernement sur un terrain qui lui appartient, desservira la population qui voudra accéder à la place publique, au Musée de la civilisation, aux commerces et services du quartier, etc.», peut-on lire dans le sommaire décisionnel publié hier.

David O'Brien, porte-parole de la Ville de Québec, fait également valoir que la construction d'un stationnement souterrain dans une terre de remplissage, à proximité d'un cours d'eau soumis à des marées, aurait été complexe et coûteuse, si réalisable.

Ce règlement donnera lieu à une consultation publique, mais ne peut être soumis à une approbation référendaire.

Le temps presse pour l'aménagement de la future place Dalhousie, qui doit être prête pour l'été 2017 et la visite, qui reste à confirmer, des Grands Voiliers. Le gouvernement du Québec et la Ville de Québec ont réservé 39 millions $ pour ce chantier.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer