Saga des «poubelles»: sacs et bacs maintenus, l'horaire de soir aussi

Régis Labeaume... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Régis Labeaume

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Après une semaine de réflexion, le maire Régis Labeaume a décidé de ne pas mettre fin à l'utilisation des sacs pour les ordures et le recyclage au centre-ville. Les citoyens peuvent continuer à utiliser des sacs ou des bacs le temps que l'analyse se poursuive. Pas de changement non plus pour l'instant à la collecte de soir.

Ces deux points controversés de la réforme de la collecte des matières résiduelles en vigueur depuis le 13 avril continueront d'être évalués pour quelques jours avant que la Ville ne tranche définitivement, a annoncé le maire de Québec hier après-midi. 

Le maire a toutefois confirmé que les gens n'ont plus l'obligation de déposer leurs bacs ou sacs au chemin entre 17h et 19h. «Sortez-les quand vous voulez, il n'y a plus de problème. Ils passeront la journée là ou bien quelques heures là, comme vous voulez. Nous, ça ne change rien», a dit M. Labeaume flanqué du conseiller municipal responsable du dossier de l'environnement, Steeve Verret, du directeur général André Legault et du directeur général adjoint à la coordination des arrondissements, Louis Potvin.

La Ville souhaite aussi abandonner l'idée de la collecte de six fois par semaine, sauf le dimanche, dans l'arrondissement historique du Vieux-Québec et sur les artères commerciales. L'administration municipale se donne «quelques jours» pour trancher sur ce point. «On est partis de bonnes intentions. Les moyens ont été amenés et on en est venus à la constatation que passer six fois dans le Vieux-Québec, c'est impensable», a dit le conseiller Steeve Verret.

Pour le reste, l'analyse se poursuit. «Donnez-nous quelques jours», a demandé M. Labeaume, qui avait promis de livrer le plus tôt possible de fruit de sa réflexion sur le démarrage confus et critiqué des nouvelles modalités de collecte qui touchent les quartiers Vieux-Québec, Saint-Roch, Saint-Sauveur, Vieux-Limoilou et Montcalm qui représentent environ 25 000 citoyens.

«C'est seulement 8 % de la population», a toutefois insisté le maire en invitant les journalistes à faire état de cette statistique. M. Labeaume estime que l'apparence de «tempête» a été amplifiée pour des mesures qui ne touchent qu'une partie de la population et que 70 % des citoyens de La Cité-Limoilou utilisent déjà des sacs de plastique pour leurs ordures . «Ce serait gentil de le préciser. Honnêtement, vous me feriez plaisir, mais vous n'êtes pas obligés», a laissé tomber le maire aux représentants des médias.

Fin de la collecte aux deux semaines

La Ville de Québec a annoncé hier un autre changement qui faisait partie de cette vaste réforme de la collecte des matières résiduelles : le retour de la collecte chaque semaine l'hiver, dans tous les arrondissements. La collecte était aux deux semaines d'octobre à avril depuis l'an dernier. «La décision est prise depuis trois semaines, un mois, je voulais l'annoncer lundi», a dit M. Labeaume.

Cette réforme, incluant la collecte aux deux semaines et les changements dans les quartiers centraux, visait à terme à faire économiser 4 millions $ par an. Le renversement d'autant de décisions minera les économies espérées, mais le maire s'est de nouveau dit convaincu hier que la situation ne coûtera pas plus que ce qui prévalait avant les changements avortés.

Combien ça coûtera? «Je vais attendre un peu, car j'ai encore des négociations à faire», a dit Régis Labeaume en reconnaissant de nouveau hier que la Ville a agi un peu rapidement pour imposer ces nouvelles modalités.

«On a voulu faire une révolution, on aurait dû y aller par évolution. On a voulu bien faire, mais la bouchée était trop grosse. On aurait dû la prendre bouchée par bouchée», a-t-il illustré.

Jeudi, il avait déjà pris une part du blâme en admettant lors d'une mêlée de presse qu'il aurait pu poser «plus de questions» avant le cafouillage dans ce dossier.

«Des problèmes» avec les bacs, dit Labeaume

Régis Labeaume semble favorable à l'utilisation des sacs à la lumière de sa tournée effectuée avec des éboueurs mardi soir. Jouer à «l'éboueur d'un soir» lui a fait prendre connaissance, dit-il, de la difficulté pour les camions de ramasser les bacs dans les rues exigües du Vieux-Québec, de Saint-Jean-Baptiste et autres quartiers centraux.

«Il y a des petites rues à sens unique et quand il y a plein de voitures sur le long, t'es obligé de te rendre au bout de la rue, amener tout les bacs», a expliqué le maire. «À un moment donné, comme ça n'a plus de sens», a-t-il poursuivi, laissant entendre que le recours au sacs pourrait devenir nécessaire. «J'aimerais tellement avoir des bacs partout, ce ne serait tellement pas compliqué. Mais il y a des problèmes», a tranché M. Labeaume. Pour l'instant sacs et bacs sont permis le temps que la Ville continue à évaluer la situation. 

«Ça va coûter une beurrée à la Ville», dit Shoiry

«On n'a pas appris grand-chose aujourd'hui. Le problème est toujours là. La confusion est toujours là. Le maire a semé la confusion et ce n'est pas plus clair.» Le chef de l'opposition, Paul Shoiry, n'a pas été convaincu du tout par la conférence de presse pendant laquelle Régis Labeaume a exposé le fruit de sa réflexion sur la collecte des matières résiduelles.

«J'espère que les gens vont réussir à voir clair à travers tout ça et qu'on va trouver de vraies solutions dans les semaines qui vont venir», a dit M. Shoiry accompagné de la conseillère Anne Guérette. «Après, on va voir le bilan. Ça va coûter une beurrée à la Ville», a poursuivi M. Shoiry. La Ville, dit-il, est prise avec le contrat qui la lie à l'entreprise Matrec pour la collecte des matières en soirée. Et revenir en arrière sera complexe. 

Permettre d'utiliser autant les bacs que les sacs pendant encore un temps risque aussi d'entraîner des dépenses supplémentaires et, assurément, de réduire à néant toutes les économies promises par cette réforme, selon les deux élus de Démocratie Québec.

«Le maire m'écoute»

Paul Shoiry et Anne Guérette se sont toutefois réjouis hier de la volte-face de l'administration Labeaume sur un autre point de la réforme : le retour à la collecte hebdomadaire sur tout le territoire pendant l'hiver.

«Finalement, le maire m'écoute et dit que c'était une erreur et on revient à la collecte chaque semaine», a lancé M. Shoiry. «Ça fait un an et demi que je dis que la collecte aux deux semaines est une erreur, j'ai voté contre, je l'ai exprimé au conseil de ville.» 

Que faire? Le point en cinq questions

‹ Quel type de contenant utiliser?

Malgré la conférence de presse d'hier, la situation qui a prévalu toute la semaine est maintenue : les citoyens peuvent choisir entre utiliser un bac de plastique ou des sacs de plastique pour les ordures et le recyclage. La Ville continuera à évaluer la situation et reviendra avec une décision ferme «d'ici quelques jours», a promis Régis Labeaume.

‹ Quand les ordures et le recyclage seront-ils ramassés?

La collecte de soir se poursuit dans les quartiers centraux, soit de 19h à 21h dans le Vieux-Limoilou, Saint-Jean-Baptiste, Montcalm Est, Saint-Sauveur et Saint-Roch. La Ville remet toutefois sérieusement en question la collecte six fois par semaine entre 21h et minuit dans le Vieux-Québec et sur les artères commerciales. Une décision sera prise sous peu, promet-on.

‹ À quelle heure placer les bacs ou les sacs au chemin?

En tout temps. Même si les ordures et le recyclage continueront à être ramassés le soir, Régis Labeaume a en effet dit de nouveau aux citoyens hier d'ignorer les heures prescrites dans le nouveau règlement qui demandaient d'aller porter les bacs ou les sacs au chemin entre 17h et 19h. 

‹ Comment savoir quand passent les «vidanges»?

Les citoyens sont invités à consulter la section «Info collecte» du site de la Ville de Québec au https://www.ville.quebec.qc.ca/citoyens/matieresresiduelles/info_collecte.aspx

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer