L'Ancienne-Lorette: chantier de 600 000$ à l'hôtel de ville

L'hôtel de ville de L'Ancienne-Lorette compte un seul... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

L'hôtel de ville de L'Ancienne-Lorette compte un seul étage. Deux ailes de bureaux sont greffées à un grand carré central où on trouve essentiellement la réception et la salle du conseil municipal.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Malgré les pressions exercées sur les finances municipales, notamment par la quote-part qu'elle doit verser à l'agglomération de Québec, L'Ancienne-Lorette lance une rénovation importante de son hôtel de ville : réfection du bâtiment actuel, construction d'une nouvelle aile sur deux étages. On espère s'en tirer pour 630 000 $, 635 000 $, a appris Le Soleil. Le financement n'est toutefois pas bouclé.

Les contribuables de la municipalité viennent de l'apprendre, le 31 mars. «Le maire en a parlé à la dernière séance du conseil, il a en a informé les citoyens», nous explique Marie-Ève Lemay, la directrice du cabinet du maire Émile Loranger. Et qu'est-ce qu'on leur a appris? Que le dossier ira rondement. Il y aura une réunion spéciale à l'hôtel de ville autour du 16 avril pour approuver l'agrandissement, tout comme l'enveloppe pour le payer.

Quand on écrit que le dossier est mené rondement... L'appel d'offres pour les soumissions a été publié il y a peu. Il faut croire que les travaux préliminaires étaient bien avancés, bien avant le dernier conseil municipal. Joints à cet appel d'offres pour dénicher un entrepreneur, on trouve plusieurs documents détaillés, dont les plans architecturaux. En fait, le dossier est presque rendu à sa phase de réalisation, les soumissions ont déjà été reçues. Selon le scénario original, le gagnant sera bientôt nommé.

Agrandissement

Alors, on fera quoi? L'hôtel de ville de L'Ancienne-Lorette compte un seul étage. Deux ailes de bureaux sont greffées à un grand carré central où on trouve essentiellement la réception et la salle du conseil municipal.

Selon les plans des travaux projetés, on ajoutera une aile de deux étages, dont un en sous-sol. Ces deux étages supplémentaires représentent une superficie totale s'approchant de celle des deux ailes actuelles additionnées. «On ne rajoute pas un étage à la grandeur de l'hôtel de ville. C'est une aile sur le côté.» Les réseaux de ventilation-climatisation seront en outre remplacés, l'électricité sera révisée par endroits, la configuration de certains bureaux sera modifiée, d'autres seront déplacés...

Quel sera l'impact sur le compte de taxes des citoyens? «Ce n'est pas parce que tu ajoutes quelque chose que, systématiquement, il y a une augmentation de taxes. [...] Ça ne se traduira pas nécessairement par une hausse de taxes pour le contribuable.»

Plus tard, Mme Lemay nous a rappelés pour des précisions. Elle était alors plus affirmative : «Non, [...] il n'y aura pas de hausse de taxes.»

Du moins, pas de crue cette année puisque le budget est déjà adopté avec une hausse de 3,9 %. Marie-Ève Lemay convient cependant que «ce n'était pas un projet qui était prévu au budget». Ça n'a pas été budgétisé? «Non, ce n'était pas dans le budget de cette année.» L'impact éventuel sera donc sur le bilan 2016.

Au fait, pourquoi ne pas avoir inscrit cet agrandissement-rénovation dans la liste des projets 2015? «Parce qu'il n'a pas été décidé de faire le projet avant.»

Et c'était nécessaire d'agrandir? «Les besoins étaient là parce qu'on a toujours fonctionné à l'étroit à l'hôtel de ville. Ç'a été construit dans les années 70», soutient Mme Lemay. «C'était vraiment nécessaire.»

Il faudra donc 20 semaines pour exécuter les travaux après l'approbation par le conseil municipal, selon les documents d'appel d'offres consultés. On est rendu au moins à la fin août.

Le budget de L'Ancienne-Lorette est d'environ 29,8 millions $. La municipalité ne contrôle pas la moitié, 51 % étant dévolus au paiement de la quote-part de l'agglomération de Québec, soit la part de la petite ville aux services régionaux payés par la grande ville.

Rappelons qu'en 2012, les citoyens de L'Ancienne-Lorette ont écopé une hausse de taxes de 33 %, notamment pour éponger la facture d'agglomération.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer