Ordures et recyclage: «un désaveu» envers les fonctionnaires, dit Guérette

Anne Guérette.... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Anne Guérette.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les changements imposés par le maire Régis Labeaume aux nouvelles modalités annoncées pour la collecte des ordures et du recyclage au centre-ville sont un «désaveu» des fonctionnaires qui ont élaboré les nouvelles mesures.

«C'est un désaveu total des gens qui ont travaillé là-dessus», a lancé l'élue de l'opposition. Elle croit aussi que cette crise aurait pu être évitée si les citoyens et les commerçants avaient été consultés avant. «C'est un pattern de gouvernance qu'on connaît du maire. Il n'y a pas de consultation du milieu, après le milieu se soulève, le maire dénigre les opposants, il fait volte-face», a énuméré Mme Guérette.

L'élue de l'opposition déplore aussi que ce changement de cap, qui permet maintenant pour une période d'évaluation de voir autant des bacs que des sacs dans les rues du centre-ville, fera perdre les économies qui devaient être réalisées. «C'est incroyable, parce que la base de l'économie qu'on cherchait à faire était justement en évitant de mélanger des deux», a poursuivi celle qui représente le secteur du Vieux-Québec et de Saint-Jean-Baptiste.

«Il est dommage qu'on soit obligé de vivre une crise pour que les choses aillent dans la bonne direction. Cette façon de faire engendre des gaspillages de fonds publics et de la perte de temps. «On vient de revenir complètement à la case départ.»

Maltais porte plainte

La députée péquiste Agnès Maltais, dont la circonscription inclut les zones touchées par les nouvelles mesures, a pour sa part porté plainte à la Ville de Québec concernant les nouvelles heures de collecte. «J'annonce que j'ai déposé officiellement ma plainte à la Ville de Québec contre les nouvelles heures de dépôt des ordures», a-t-elle écrit sur son compte Twitter.

Mme Maltais déplore que la collecte de soir obligera dès lundi des citoyens à aller porter leurs matières résiduelles «entre 17h et 19h». «Ça m'oblige le dimanche à être ici entre 17h et 19h pour sortir mes vidanges, ce qui dans mon horaire est complètement fou. Je ne comprends pas comment on a pu avoir un tel changement», a-t-elle dit au FM93.

«Ce que j'entends au centre-ville quant à ces nouvelles mesures, ce n'est pas jojo. Beaucoup de gens se sentent interpellés.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer