Lévis à la recherche d'un nouveau directeur général

Une fois le nouveau dg déniché, le maire... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Une fois le nouveau dg déniché, le maire Gilles Lehouillier mettra un terme à la «modernisation» de la direction générale de la Ville.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Après 14 ans de service, Jean Dubé, directeur général de la Ville de Lévis, tire sa révérence. Il reste toutefois au service de la Ville de Lévis pour cinq ans et devient directeur des grands projets.

Complexe aquatique, circulation dans Saint-Rédempteur, grands parcs urbains, M. Dubé devra faire en sorte que tous les grands projets de la Ville inscrits au programme triennal d'immobilisations voient le jour dans les meilleurs délais possibles et en respectant les budgets. Ce contrat est d'une durée de cinq ans. 

En point de presse avant la séance du conseil, M. Dubé a soutenu qu'il n'a pas été délogé de son poste par l'administration municipale. Il dit plutôt qu'une chirurgie à l'oeil, qui l'a cloué au lit l'automne dernier, l'a amené à réfléchir et à vouloir relever d'autres défis. «On était déjà dans un mouvement de modification de la direction générale. On avait parlé de ce type de responsabilité là et ça m'intéressait», dit-il. 

Le maire Gilles Lehouillier a de son côté cherché à retenir les services de M. Dubé. «Pour nous, c'était important de garder ses compétences et, surtout, son sens de l'anticipation.»

Jean Dubé est un ingénieur et un fonctionnaire municipal de longue date. Avant d'être nommé directeur général de Saint-Nicolas, en 1999, et d'être choisi pour diriger la nouvelle ville lors des fusions municipales, en 2001, il a occupé des fonctions de directeur, notamment dans les villes de Saint-Hubert, de Sillery et de Repentigny. 

La Ville est donc depuis mardi activement à la recherche d'un nouveau directeur général. «On cherche rien de moins que le meilleur!» lance le maire. Un concours à l'interne et à l'externe sera lancé sous peu.

Une fois cette nomination faite, le maire dit qu'il mettra un terme à la «modernisation» de la direction générale de la Ville. Depuis qu'il a été élu, à l'automne 2013, Gilles Lehouillier a largement brassé les cartes de la haute direction. Toute cette réorganisation aura été faite à coût nul, tient toutefois à préciser M. Lehouillier.

Marian Stastny a - enfin! - l'appui de la Ville

Marian Stastny, ex-joueur des Nordiques de Québec, attendait l'appui de la Ville de Lévis depuis 11 ans, et il l'a enfin obtenu mardi soir. Le résidant du secteur Saint-Nicolas caresse le projet de construire plusieurs petites maisons de campagne en rangée autour du golf Stastny et de son hôtel. Ce terrain de 22 hectares est toutefois zoné agricole.

Pour la première fois, la Ville a accepté de faire une demande de dérogation à la Commission de protection du territoire agricole du Québec en son nom. «Je suis très heureux», a lancé M. Stastny, présent au conseil municipal.

Le maire Lehouillier a soutenu que ce projet était valable parce qu'il se situait vraiment tout près de la zone déjà construite et n'empiétait pas réellement sur le secteur agricole.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer