Cap sur 2017 et sa manne économique

L'année 2017 marquera le 375e anniversaire de Montréal et les 50 ans... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'année 2017 marquera le 375e anniversaire de Montréal et les 50 ans d'Expo 67, deux événements que la métropole soulignera à coup d'investissements et d'un calendrier d'activités bien rempli. Mais en 2017, c'est le Canada au grand complet qui soulignera le 150e anniversaire de la Confédération. Dans tout le pays, les communautés proposeront leurs activités que le gouvernement choisira ou non de financer. Québec espère bien obtenir sa part du gâteau avec les Grands Voiliers et d'autres projets majeurs qui ont tous 2017 comme date butoir. Mais 2017, c'est dans 637 jours. Aussi bien dire demain.

Les Grands Voiliers

En mission à Toulon, en France à l'automne 2011, le maire de Québec, Régis Labeaume, signait une entente avec la britannique Sail Training International pour recevoir les Grands Voiliers à l'été 2017. À l'époque, 2017 paraissait tellement loin. Six ans. Or, les années passent, et le financement du gouvernement fédéral, essentiel à la tenue de l'événement évalué à 10 millions $, tarde à venir.

L'entente prévoit faire converger dans la capitale une quarantaine de géants des mers 33 ans après Québec 84. On prévoit une semaine d'activités autour des Grands Voiliers organisés par Rendez-vous naval et 3E, qui se chargera de la programmation. Or, depuis que la Ville de Québec souhaite voir cette activité financée à l'occasion du 150e anniversaire de la Confédération canadienne, on ne compte plus le nombre de fois où le premier ministre Stephen Harper est venu à Québec, mais sans promesses et sans son chéquier. 

La nouvelle échéance semble maintenant le budget fédéral, qui sera présenté le 21 avril. «Nous sommes toujours en attente d'une réponse du fédéral et ne croyons pas être en mesure d'avoir des nouvelles à ce sujet avant le projet budget fédéral», a indiqué cette semaine au Soleil le président de Rendez-vous naval, François Moreau. Il dit toutefois ne pas s'inquiéter et assure que même si le temps file, les délais sont «toujours OK». 

La députée de Québec, Annick Papillon, est toutefois plus inquiète alors qu'elle a fait de nouveau part de son inquiétude lors de la période de questions à la Chambre des communes. La néo-démocrate estime qu'il est «minuit moins une» pour avoir le feu vert du financement. Les Grands Voiliers, plaide-t-elle, demandent beaucoup d'organisation, et ses responsables doivent savoir à quoi s'en tenir.

Le maire Régis Labeaume s'est pour sa part toujours dit persuadé que cette activité trouvera grâce aux yeux d'Ottawa. Le fait que cette régate transatlantique impliquera d'autres provinces canadiennes en fait une activité tout indiquée, croit le maire.

Dans l'espoir d'un financement fédéral, la Ville de Québec a consenti une garantie de 4,6 millions $ à Tall Ships International pour la venue des Grands Voiliers.

L'année 2017 marquera le 375e anniversaire... (Photothèque Le Soleil) - image 3.0

Agrandir

Photothèque Le Soleil

La reconstruction du Manège militaire

Il aura fallu attendre six ans après l'incendie du Manège militaire, en 2008, pour que sa reconstruction soit annoncée. Nous étions alors en 2012, et le gouvernement de Stephen Harper confirmait enfin qu'il injectera 104 millions $ pour redonner vie à ce bâtiment militaire de Grande Allée, le long des plaines d'Abraham. L'appel d'offres pour la construction a été lancé en janvier. Fin prévue des travaux? Là encore, 2017. À temps pour les célébrations du 150e anniversaire de la Confédération, donc? Rien n'est moins sûr, puisque les travaux se poursuivront jusqu'à l'automne 2017, donc au-delà de la date symbolique du 1er juillet, jour de la fête du Canada. On a aussi appris récemment que place George-V, située juste en face, sera réquisitionnée pour le chantier qui doit démarrer cet été et durer plus de deux ans. Le lieutenant de Stephen Harper au Québec, le ministre Denis Lebel, a assuré que tout sera mis en oeuvre pour «minimiser les impacts» du chantier au coeur du quartier touristique et événementiel.

L'année 2017 marquera le... (Image fournie par la Ville de Québec) - image 4.0

Agrandir

Image fournie par la Ville de Québec

Place Dalhousie

Quand il est question de navire, d'eau et de fleuve, un autre projet majeur doit être terminé pour 2017 : la place Dalhousie. Gros morceau du premier budget libéral en juin 2014, la transformation en place publique du stationnement devant le Musée de la civilisation sera effectuée au coût de 39 millions $, dont 8 millions $ provenant de la Ville de Québec. Le projet, qui figurait toujours au budget provincial présenté le 26 mars, devrait lui aussi s'amorcer sous peu si on souhaite qu'il soit terminé pour recevoir la visite lors des Grands Voiliers à l'été 2017. En entrevue au Soleil en février, le ministre responsable de la région, Sam Hamad, a assuré que la Société québécoise des infrastructures a commencé à travailler avec la Commission de la capitale nationale à la planification de cet aménagement. Le ministre Hamad a aussi annoncé qu'un concours sera lancé bientôt pour inviter la population à trouver un nom à l'emplacement qui comprendra de la verdure, des fontaines et des stationnements étagés. Le concours devrait être lancé dans les prochaines semaines.

Une «grande manifestation» francophone

Déjà que 2017 est une année cible pour plusieurs projets majeurs dans la capitale, le maire Régis Labeaume a ajouté une couche aux attentes il y a deux semaines en disant souhaiter organiser une «grosse manifestation» pour souligner la francophonie en Amérique, encore à l'occasion du 150e anniversaire de la Confédération canadienne. M. Labeaume y verrait une activité phare du Réseau nord-américain des villes francophones, un regroupement culturel et touristique dont il fait la promotion depuis l'an dernier. «On est en train de penser que, pour la grosse manifestation du Réseau, peut-être qu'on va prendre le temps et en faire une plus grosse en 2017. Ça ferait partie des festivités du 150e de la Confédération», a indiqué M. Labeaume lors de la Journée internationale de la Francophonie, le 20 mars. Bien peu de détails sont connus pour l'instant quant à la nature de la manifestation en question. S'agira-t-il d'une fête, d'un colloque? On devrait en savoir plus bientôt. Il le faudra pour planifier le «party». Parce que 2017, c'est demain.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer