Saint-Augustin: élection partielle à la mairie le 7 juin

La citoyenne Sylvie Asselin ne fait pas de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

La citoyenne Sylvie Asselin ne fait pas de cachette de son intérêt pour sauter dans la course à la mairie de Saint-Augustin-de-Desmaures.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Avec la crise financière et politique à laquelle fait face Saint-Augustin-de-Desmaures, qui peut bien avoir envie de diriger cette municipalité? On le saura bientôt alors que l'élection partielle pour pourvoir le poste laissé vacant par la démission de Marcel Corriveau aura lieu le dimanche 7 juin.

Un tel scrutin a été rendu nécessaire depuis que M. Corriveau a annoncé le 18 mars qu'il quittait la vie politique pour des raisons de santé. La mairesse suppléante, France Hamel, assure l'intérim depuis.

Mardi, Mme Hamel n'a pas fermé la porte à une éventuelle candidature à la succession de M. Corriveau. Mais ne l'a pas ouverte non plus. «Votre question est légitime, mais je vous avouerai que je n'ai pas eu le temps de me pencher sur la question», a répondu dans un courriel au Soleil celle qui a aussi été députée libérale de La Peltrie de 2003 à 2007.

Sylvie Asselin intéressée

De son côté, la citoyenne Sylvie Asselin ne faisait pas de cachette mardi de son intérêt pour sauter dans la course.

Et ce, malgré les immenses défis de diriger cette municipalité en pleins bouleversements. Cette candidate défaite aux élections générales de novembre 2013 se donne toutefois un peu de temps, question de peser la question sur les plans professionnel et familial.

«Je ne sais pas encore. L'intérêt est là, je ne m'en suis jamais cachée. En 2013, quand je me suis présentée comme conseillère, mon intention était d'aller pour 2017», reconnaît en entrevue au Soleil celle qui est derrière le site Saint-augustin-aux-citoyens.ca et le défunt SOS Saint-Augustin, fermé par la municipalité en décembre.

«Ce qui s'en vient, ce ne sera pas une partie de plaisir», illustre-t-elle.

Mais si elle plonge, elle assure que ce ne sera pas à moitié. Tant pour elle que pour tous les éventuels candidats, d'ailleurs.

«La personne qui va y aller, il va falloir qu'elle ait une envie de défis. Il faut un changement de vision. En plus des finances, il faut aussi redonner confiance aux citoyens et pour ça, il faut les impliquer», a dit Mme Asselin.

«Et si j'y vais, ce sera pour une campagne de fond, a-t-elle assuré. Je n'embarquerai pas dans une campagne de salissage.»

Les citoyens de Saint-Augustin pourraient devoir exercer leur droit de vote plus d'une fois dans la perspective où un actuel conseiller se présentait à la mairie. Le cas échéant, l'élu devrait démissionner de son poste qui sera pourvu, a expliqué au Soleil le directeur général et greffier de la Ville, Robert Doré.

Mme Asselin a laissé sous-entendre qu'elle n'écarte pour l'instant ni une candidature à la mairie ni la possibilité de briguer un siège de conseillère.

Corriveau parti «épuisé»

Marcel Corriveau, 65 ans, a été maire de Saint-Augustin de 1997 à 2001, et de 2006 à 2015.

Le politicien qui était au repos depuis un malaise subi pendant les Fêtes avait dit partir «épuisé» de son poste dans un climat de dispute sur la facture d'agglomération.

Depuis qu'il a dû imposer une hausse de taxes de 25 % à ses citoyens en décembre, M. Corriveau n'avait cessé de blâmer la Ville de Québec à qui il reproche de trop facturer les services d'agglomération. En 2015, Saint-Augustin versera 25 millions $ à Québec, soit 55 % de son budget.

Le 12 mars, après des semaines d'analyse, le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, a tranché : les dépenses locales de l'administration Corriveau sont davantage à montrer du doigt que la facture d'agglomération pour la situation financière critique.

Le Ministère et la municipalité ont alors convenu de travailler ensemble pour améliorer la gestion des dépenses et éviter une autre hausse de taxes vertigineuse en 2016.

Une assemblée spéciale d'information réclamée par des citoyens qui veulent des explications sur l'explosion de 25 % de leur compte de taxes se tiendra jeudi à 19h à l'hôtel de ville de Saint-Augustin.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer