Théâtre Le Diamant: considérons les projets du privé, demande Gérard Deltell

La CAQ a souvent remis en question l'injection... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

La CAQ a souvent remis en question l'injection de fonds publics dans le projet de théâtre Le Diamant de Robert Lepage

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le député caquiste Gérard Deltell invite le gouvernement Couillard à bien considérer les idées des promoteurs privés avant de donner son feu vert à une subvention de 30 millions $ pour le théâtre Le Diamant à la place D'Youville.

«On pense que le gouvernement a l'obligation d'analyser chaque proposition. Il n'est pas trop tard pour bien faire. Permettons de voir ces projets, permettons d'en débattre. Au moins, on aura l'heure juste», a lancé l'élu de la Coalition avenir Québec.

M. Deltell réagissait à un article du Soleil de lundi dans lequel l'ex-propriétaire des 3 Brasseurs, Nick Apostolatos, a dit qu'il convoitait le bâtiment depuis 2011.

M. Apostolatos a même dit qu'il était près d'une entente en 2011 avant de se faire damer le pion par la compagnie de Robert Lepage, Ex Machina, qui a acheté l'immeuble dans l'espoir d'y installer son théâtre de 625 places évalué à 60 millions $.

Contrôle des finances publiques

Ces affirmations font dire à Gérard Deltell que l'ancien YMCA pourrait attirer des projets privés viables que le gouvernement doit considérer. Surtout, soutient le député de Chauveau, en cette ère de contrôle serré des finances publiques.

M. Deltell se questionne aussi sur les intentions du gouvernement quant au Diamant. Alors que les libéraux fermaient la porte à la subvention de 30 millions $ promise en 2012 il y a quelques mois à peine, voilà que Philippe Couillard et la ministre de la Culture, Hélène David, disent maintenant souhaiter que le projet se réalise une fois «bonifié».

«Je constate que le gouvernement a changé d'idée deux fois là-dessus. En campagne électorale, c'était "oui, oui, oui", une fois au pouvoir, c'était "wo, wo" et maintenant, c'est "regardez-nous bien, regardez-nous bien», a-t-il illustré.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer