67 000 fêtards ont défoncé l'année sur Grande Allée

Les Fêtes du Nouvel An sur la Grande... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Les Fêtes du Nouvel An sur la Grande Allée, le 31 décembre dernier

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Le Nouvel An sur la Grande Allée, à Québec, a attiré environ 67 000 personnes le 31 décembre 2014. Un record d'achalandage pour cette soirée de fête en plein air, qui dure depuis 2009.

«Après six ans, on sent que l'événement est de plus en plus mature. On peut maintenant parler d'un attrait touristique majeur pour la ville, qui lance la saison hivernale», se réjouit André Verreault, directeur d'Action promotion Grande Allée.

En 2013, on avait évalué la foule à 50 000 personnes. Le 31 décembre dernier, on a retenu les services de la firme de sondage Léger Marketing pour faire une première grande étude de la clientèle. On y apprend que l'événement est fréquenté à 62 % par des locaux et à 38 % par des touristes qui séjournent en moyenne 2,7 nuits à Québec. Le deux tiers de ces touristes sont des Québécois d'un peu partout en province.

Le taux de satisfaction des visiteurs est de 8,5 sur 10 et les retombées économiques de cette soirée sont évaluées à 6 millions $.

«Le plus surprenant, c'est qu'on ne fait pas de publicité. C'est vraiment la réputation de l'événement qui a fait que ça a grossi vite, très vite», indique M. Verreault.

Grandes ambitions

Pour 2015, André Verreault voit grand. Il espère que l'Office du tourisme lui donne un coup de pouce pour attirer plus d'Américains. Il aimerait aussi qu'on élargisse le périmètre de la fête. «Il pourrait même y avoir deux scènes. L'une avec des rigodons et des danseurs toute la soirée, et l'autre avec des DJ. Ça permettrait de satisfaire tout le monde», lance-t-il.

M. Verreault espère également animer la Grande Allée les cinq soirs précédant le grand spectacle, parce que des visiteurs sont déjà sur place pour faire un tour de grande roue.

«Il n'y a pas de limites à ce qu'on peut faire. La fête pourrait même s'étendre un peu partout dans la haute ville, à la place D'Youville et dans le Vieux-Québec», dit M. Verreault, qui espère, un jour, attirer 250 000 personnes à son événement.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer