Le préfet de Portneuf se dit «sur la blacklist» de Labeaume

Questionné sur les propos de M. Langlois, le... (PHOTOTHÈQUE LE SOLEIL, PASCAL RATTHÉ)

Agrandir

Questionné sur les propos de M. Langlois, le maire de Québec, Régis Labeaume, nie qu'il y ait eu prise de bec.

PHOTOTHÈQUE LE SOLEIL, PASCAL RATTHÉ

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La MRC de Portneuf s'est officiellement jointe au nouveau Forum des élus. Mais sans son préfet, Denis Langlois, qui se considère comme pris en grippe par le maire de Québec, Régis Labeaume.

«J'ai rencontré le maire Labeaume mardi, et il m'a clairement fait savoir que j'étais persona non grata sur ce comité. Je l'ai rencontré deux fois, et, chaque fois, il a trouvé le moyen de m'insulter», a lancé le préfet de la MRC de Portneuf et maire de Saint-Léonard.

M. Langlois a tenu ces propos au Soleil vendredi matin peu avant la première rencontre du Forum des élus de la Capitale-Nationale. Rencontre à laquelle il ne participait pas.

Le maire de Saint-Raymond, Daniel Dion, et celui de Neuville, Bernard Gaudreau, ont été désignés pour représenter la MRC de Portneuf à cette nouvelle instance qui remplace la Conférence régionale des élus (CRÉ) de la Capitale-Nationale, qui sera abolie.

Trésorier de la CRÉ de 2009 à 2014, M. Langlois se dit d'ailleurs convaincu qu'il n'est pas dans les bonnes grâces de Régis Labeaume en raison de ses prises de position passées où il a défendu la CRÉ, une organisation que le maire de Québec souhaitait voir disparaître depuis plus d'un an.

«On a toujours été capables de faire marcher la CRÉ malgré les bâtons qu'il nous mettait dans les roues. C'est probablement pour ça qu'il m'haït autant», a lancé M. Langlois.

Le préfet de la MRC soutient aussi s'être fait reprocher par le maire de Québec lors de la rencontre de mardi d'avoir accordé une entrevue au Soleil le 16 février, la veille de la présentation du Forum des élus en conférence de presse.

«Je n'ai pas de temps à perdre que me chicaner avec lui», a dit M. Langlois, qui soutient avoir décidé de son propre chef de ne pas siéger au Forum des élus «dans l'intérêt de Portneuf».

«J'ai pleine confiance en Daniel Dion et Bernard Gaudreau, qui représenteront bien la MRC.»

Tout au long de l'entrevue, M. Langlois a dit assumer pleinement le fait de parler publiquement contre le maire Labeaume.

«Je n'ai plus rien à perdre, je sais que je suis sur la blacklist et qu'il va me planter. Mais ça ne me dérange pas, a-t-il lancé.

Au contraire, ça me fait même un petit velours de voir qu'un maire d'une municipalité locale le dérange autant.»

Questionné sur les propos de M. Langlois, Régis Labeaume nie qu'il y ait eu prise de bec. «On s'est parlé. Vous me connaissez, je n'ai pas tendance à cacher ce que je dis. Et les collègues ont décidé de nommer les maires de Saint-Raymond et de Neuville, deux villes importantes, et c'est le bon choix», a-t-il commenté lorsque questionné en marge de la première rencontre du Forum à l'hôtel de ville de Québec vendredi.

«Question de perception»

«Pour le reste, c'est une question de perception», a ajouté M. Labeaume, qui souhaitait visiblement ne pas ajouter d'huile sur le feu.

Le maire de Québec réfute toutefois complètement la prétention de M. Langlois selon laquelle il le ferait payer parce qu'il «dérange».

«Il ne me dérange pas. Disons que dans l'ordre de mes priorités, il doit être la 127e», a ironisé M. Labeaume.

Le Forum des élus inclut des représentants des MRC de Lévis, de Québec, de Charlevoix, de Charlevoix-Est, de La Côte-de-Beaupré, de L'Île-d'Orléans, de La Jacques-Cartier, de Portneuf, ainsi qu'un représentant de la Nation huronne-wendat.

Cette nouvelle instance remplace la CRÉ et devient l'interlocuteur du gouvernement du Québec pour les dossiers régionaux et les négociations de diverses ententes touchant le développement économique et touristique, les ressources naturelles, la lutte contre la pauvreté, l'immigration. Le Forum est composé de 17 élus et ne compte aucun employé permanent, alors que la CRÉ en comptait 23.

Agriculture au menu

Le plan de développement des zones agricoles se trouve en tête de liste des sujets sur lesquels se pencheront les 17 élus membres du nouveau Forum des élus. L'agglomération de Québec, incluant Saint-Augustin et L'Ancienne-Lorette, doit se doter d'un tel plan visant à valoriser les produits régionaux. Or, l'idée est belle, avec la création du Forum des élus, d'élargir le plan aux MRC environnantes. «Je trouve ça insensé qu'à agglomération, on développe un plan, alors qu'on a des agriculteurs sur la Côte-de-Beaupré, à l'île d'Orléans, dans Charlevoix ou dans Portneuf», a commenté le maire de Québec et président du Forum, Régis Labeaume. «Pourquoi créer un plan de développement agricole isolé, alors que nos voisins sont tous proches? On a décidé qu'on va le bâtir ensemble», a-t-il dit. La Ville de Québec pourrait contribuer notamment en trouvant des façons d'inciter la population à consommer des produits du terroir. «Pour nous, c'est plus d'aider à la commercialisation des produits agricoles de nos collègues. C'est davantage ça que l'agriculture comme telle», a-t-il dit.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer