Faute d'argent, des patinoires de Québec fermées le jour pendant la relâche

L'horaire des glaces des parcs Lyonnais (photo) et... (Photo Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

L'horaire des glaces des parcs Lyonnais (photo) et Chabot, dans Charlesbourg, restera inchangé faute de moyens.

Photo Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Malgré la relâche et le climat particulièrement propice, certaines patinoires ne seront pas ouvertes pendant le jour durant la semaine de relâche. Dans Charlesbourg, quatre glaces ne seront pas accessibles avant 16h30, faute d'argent.

Des trois patinoires gérées par les Loisirs du Jardin, seule celle du parc Saint-Pierre allongera ses heures d'ouverture de 10h à 22h pour permettre aux jeunes en congé de chausser leurs patins dès le matin. L'horaire des glaces des parcs Lyonnais et Chabot restera inchangé, soit de 16h30 à 22h faute de moyens pour assurer la surveillance et l'entretien, a appris Le Soleil. Même chose aux loisirs Saint-Rodrigue alors que la patinoire du parc Maurice-Lortie ouvrira à 10h, mais celle du parc Henri-Casault à 16h30 seulement.

Les responsables des Loisirs du Jardin ont confirmé que les patinoires Lyonnais et Chabot n'allongeront pas leurs heures d'ouverture, mais n'ont pas commenté davantage, invitant plutôt Le Soleil à adresser ses questions aux communications de l'arrondissement de Charlesbourg. 

Aux frais des organismes

Aux Loisirs Maria-Goretti, le coordonnateur Pierre Bolduc n'est pas surpris de cette décision de ses collègues d'autres organismes de choisir de ne pas allonger les heures de toutes les patinoires. À Maria-Goretti, la glace sera accessible dès 10h tous les jours, mais c'est aux frais de l'organisme, déplore M. Bolduc.

«On va ouvrir à 10h, même si la Ville ne nous subventionne pas pour la surveillance durant les journées de la relâche. Ils subventionnent seulement pour le soir», a-t-il dit.

M. Bolduc laisse même entendre que s'il se conforme aux exigences de la Ville de Québec, qui souhaite voir toutes les patinoires ouvertes plus longtemps pendant la relâche, rien n'est sûr pour les années à venir.

«L'année prochaine, on verra. La Ville joue plus serré dans les subventions, alors on va devoir être plus serré dans nos décisions également», a-t-il laissé tomber.

Il évalue à environ 500 $ la somme que devra avancer l'organisme pour ouvrir les cinq jours à 10h au lieu de 16h. Une somme dont il demande le remboursement dans une lettre envoyée à l'arrondissement et signée par d'autres corporations de loisirs du territoire de Charlesbourg. «Une demande a été envoyée à l'arrondissement pour nous dédommager là-dessus», a dit M. Bolduc. 

Du côté des Loisirs de Neufchâtel secteur ouest, le coordonnateur des loisirs, Thomas Guimont, note aussi la précarité financière des corporations sous-traitantes. Son organisme arrivera à ouvrir à 10h les huit patinoires qu'il gère. Mais la tendance de la Ville à déléguer davantage sans subventions additionnelles soulève des questions, dit-il. «Nous sommes des organismes à but non lucratif. On ne veut pas faire d'argent, mais on veut pouvoir offrir un bon service aux citoyens», a-t-il dit.

Du côté de la Ville de Québec, le porte-parole de l'arrondissement de Charlesbourg, Guy Jobin, reconnaît que 4 patinoires sur 14 ne seront pas ouvertes pendant le jour. 

Mais il voit avant tout les choses d'un autre oeil : 10 patinoires ouvertes en soirée sur 14 est «excellent», a-t-il dit. Par les années passées, le climat trop doux a souvent obligé la fermeture de la majorité des glaces. 

M. Jobin convient aussi que les organismes de loisir doivent «ajouter un petit montant» pour financer ces heures de surveillance et d'entretien pendant les heures additionnelles.

«Pour les huit corporations de loisirs, cette année, on a ajouté un petit montant de l'ordre de 4000 ou 5000 $ au total», a-t-il dit. Cette somme sert à couvrir une partie seulement des coûts additionnels.

Ouvertes partout à Lévis

À Lévis, les patinoires extérieures sont ouvertes partout, pendant toute la semaine de relâche. Dans tous les arrondissements, les patinoires sont accessibles de 13h à 21h30, en continu à certains endroits, avec une pause à l'heure du souper à d'autres. Ainsi, Lévis élargit les heures d'ouverture de ses patinoires extérieures. En temps normal, elles sont en très grande majorité fermées le jour en semaine. La saison doit se terminer le 9 mars, comme prévu, malgré le temps froid qui perdure, a-t-on confirmé vendredi à la Ville.  Stéphanie Martin

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer