Sainte-Brigitte-de-Laval à nouveau sans directeur général

Michel Légaré, qui était en poste depuis le... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Michel Légaré, qui était en poste depuis le mois de septembre dernier, ne travaille plus pour la municipalité.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) La Ville de Sainte-Brigitte-de-Laval est de nouveau à la recherche d'un directeur général. En comptant Gaétan Bussières, qui a été renvoyé avec fracas en janvier 2014, trois personnes ont occupé la chaise du dg l'année dernière. Et une quatrième a occupé le poste par intérim durant quatre mois.

Dernier sur la liste, Michel Légaré, qui est également un ancien candidat de Démocratie Québec, pliera bagage dans quelques jours. Joint par Le Soleil lundi, l'ex--directeur général embauché en septembre était encore sous le choc. Il a appris la nouvelle lundi matin de la bouche de la mairesse. 

«Je dois maintenant me trouver un nouveau travail», soutient-il. «Je ne peux pas parler, je suis tenu de garder la plus grande discrétion sur le sujet», a-t-il poursuivi lorsque Le Soleil lui a demandé s'il avait été remercié où c'était une décision d'un commun accord. Disons que «lorsque l'on applique sur un emploi comme ça, c'est en espérant que ça dure le plus longtemps possible. Il y a toujours un effet de surprise. [...] Toutefois, j'étais conscient lorsque j'ai appliqué sur le poste que je ne m'en allais pas travailler dans la municipalité la plus facile. C'était un gros défi, c'était une municipalité marquée.»

M. Légaré, qui gagnait 95000 $ par année, soit 30000 $ de moins que M. Bussières, était en poste depuis septembre dernier. Le titulaire de deux maîtrises, l'une en administration des affaires et l'une en études régionales, devait compléter sa période de probation le 8 mars prochain. Puisqu'il n'a pas complété ses six mois de probation, il n'a droit à aucune indemnité de départ.

Questionné sur la gestion des finances de la Ville, M. Légaré n'a pas voulu donner ses impressions. 

Pas la même vision

À la municipalité de Sainte-Brigitte-de-Laval, on souligne que la vision du développement de l'ex-directeur général «ne cadrait pas avec celle établie par la Ville». 

«Cette décision s'est prise d'un commun accord avec l'équipe de conseillers municipaux et les différents directeurs de la municipalité. Nous sommes soucieux d'offrir le meilleur aux citoyens et cette décision va en ce sens», a souligné la mairesse Wanita Daniele. «Ce sont plusieurs facteurs qui font que nous en sommes là. Pendant des mois, nous avons évalué, regardé [M. Légaré] et nous avons décidé de mettre fin au contrat.»

Mme Daniele assure au Soleil ne pas avoir de nouveau candidat en tête. Elle souhaite même prendre une pause afin de faire le bon choix pour le prochain directeur général. «On va prendre notre temps, on a pas encore pensé à ça», affirme la mairesse. «La dernière année a été très difficile et éprouvante pas juste pour nous, comme conseil municipal, mais aussi pour les employés. [...] C'est un gros défi de gérer une ville qui connaît une aussi forte croissance. Ça prend vraiment une personne qui va être capable de gérer la croissance. Je demeure optimiste. Il y a quelqu'un, quelque part, qui va être en mesure de relever le défi qui se présente.»

M. Légaré n'était pas l'homme de la situation? «On a le résultat qu'on connaît. Si cela avait été le cas, on ne serait pas là», conclut Mme Daniele. 

La nouvelle dg par intérim sera Audrey Beaulieu, adjointe à la direction générale depuis 2007 et directrice des communications de la ville depuis octobre 2013. Mme Beaulieu est à l'emploi de la Ville de Sainte-Brigitte-de-Laval depuis mai 2006.

La dernière année a été très mouvementée pour les directeurs généraux de Sainte-Brigitte-de-Laval. 

Après M. Bussières, qui avait été congédié dans la tourmente en janvier 2014, Serge Demers a occupé le poste de dg par intérim jusqu'au mois d'avril, alors que la municipalité a par la suite embauché Daniel Pelletier. M. Pelletier a quant à lui démissionné pour des «motifs personnels» quatre mois après son embauche. En septembre, M. Légaré devenait le plus haut fonctionnaire de la Ville. 

Pour l'heure, ce dernier n'envisage pas un possible retour en politique, bien qu'il ne ferme pas la porte. «Ce n'est pas dans mes plans, mais je ne resterai pas à la maison», conclut-il.

CHRONOLOGIE

  • Décembre 2013: Gaétan Bussières est suspendu de ses fonctions. Il est officiellement remercié au mois de janvier. Il conteste son congédiement devant la Commission des relations de travail.
  • Décembre 2013: Serge Demers est nommé directeur général par intérim par l'administration de Wanita Daniele, poste qu'il occupe jusqu'au mois d'avril 2014.
  • Avril 2014: Daniel Pelletier est nommé directeur général de la Ville. M. Pelletier démissionne au mois d'août pour «des motifs personnels».
  • Septembre 2014: L'ancien candidat de Démocratie Québec Michel Légaré devient dg de la Ville et est remercié au mois de février.
  • Février 2015: L'adjointe à la direction générale et directrice des communications de la ville Audrey Beaulieu obtient le poste de dg par intérim. Elle est à l'emploi de la Ville depuis 2006.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer