Billet

Le Phare: archidiversité

Le Phare du Groupe Dallaire... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le Phare du Groupe Dallaire

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Je suis une enfant de la Rive-Sud et plus de la moitié de ma vie, j'ai traversé le pont en trouvant bien laide l'entrée sur Québec. À contre-courant dans mon milieu, j'ai tout de suite aimé la proposition du Phare. J'ai même eu un frisson en le découvrant sur vidéo.

Depuis des années, j'écris sur l'architecture dans ce journal. Discipline que je savoure sous toutes ses formes. Victorienne, arts & crafts, brutaliste, postmoderne, internationale ou québécoise pure laine... Pour moi, un édifice est comme une oeuvre d'art. Au premier coup d'oeil, on aime ou on n'aime pas. 

Prenez l'édifice Sherpa sur le boulevard Charest dans Saint-Roch. Une fresque colorée, parée de panneaux de brique bigarrés. Encensé de tous. Pas du tout ma tasse de thé. Même si je reconnais son caractère vivant pour ceux qui y logent, des gens aux prises avec des problèmes de santé mentale.

Le campus universitaire? J'adore. Le béton, ces monuments déposés sur l'herbe. Le bunker sur Grande Allée? Je l'ai toujours défendu. J'apprécie ses lignes droites, ses angles, son rythme. Le contraste de style avec son vis-à-vis, l'hôtel du Parlement.

Notre Château Frontenac m'éblouit chaque fois comme une touriste. Malgré le mépris des Montréalais qui le comparent à celui de Walt Disney!

J'aime les toits pentus du Vieux-Québec, si bien protégés par l'architecte Jacques Madore. La splendeur art déco de l'édifice Price, qui avait soulevé un tollé à l'époque, vu sa hauteur. À Québec, l'histoire a le hoquet...

Le Phare du futur sera vêtu de verre, illuminé. De la brillance plutôt que du béton en arrivant du pont, ça me plaît, ça fera du bien. 

«Phallique», une étiquette réductrice

Sa silhouette? «Phallique», entend-on beaucoup entre les branches. C'est bien réducteur. Voiles de navire, cobra, arche divine, son sommet n'est pas sans rappeler, il est vrai, des édifices de Dubaï. Et puis?

La Ville a fait évoluer le plan initial, l'a effilé. Le Phare vieillira-t-il bien? Chaque fois, on peut se poser la question, douter et décider de ne rien faire. Ou être trop sage et prudent plutôt qu'audacieux.

Miser sur 65 étages, c'est se prendre pour une grande ville? En donnant une fausse image du reste de Québec? Je me dis que les cités en hauteur ont bien dû commencer quelque part. Je rêve que la capitale dans la partie Sainte-Foy s'étire, se densifie. Et se distingue du campus de béton, des belles résidences de Sillery, des vieilles pierres, de Saint-Roch... On valorise la biodiversité. Je prône l'archidiversité.

Le chantier durera 10 ans. Ça laisse bien du temps pour en discuter et s'enflammer.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer