Une tour plus haute que prévu dans Saint-Roch

Le gestionnaire d'actifs de Cromwell, Jean Morency, affirme... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Le gestionnaire d'actifs de Cromwell, Jean Morency, affirme que «le projet répond à la réglementation en place». Le nouveau zonage permet de construire jusqu'à 60 mètres de haut sur le terrain à côté de la bibliothèque Gabrielle-Roy.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-Michel Genois Gagnon, Stéphanie Martin
Le Soleil

(Québec) La tour que construira la société Cromwell à deux pas de la bibliothèque Gabrielle-Roy aura non pas 18, mais bien 20 étages, a appris Le Soleil.

L'édifice devrait s'élever dans le ciel de Saint-Roch à l'automne 2016. «Ce sera un édifice de 20 étages», a assuré le gestionnaire d'actifs de Cromwell, Jean Morency. Jusqu'à maintenant, on avait toujours parlé de 18 étages. «Le projet répond à la réglementation en place», a soutenu M. Morency. Le nouveau zonage inclus dans le programme particulier d'urbanisme de Saint-Roch permet de construire jusqu'à 60 mètres de haut sur le terrain adjacent à la bibliothèque Gabrielle-Roy.

La tour abritera 169 logements. Aucun condo n'est prévu dans le projet.

Aux premiers étages, les logements compteront une ou deux chambres. Alors que plus en hauteur, on trouvera des appartements de trois chambres. Les locataires auront accès à des espaces communs, comprenant un gym, un vestiaire, un salon lounge et une terrasse offrant une vue sur Québec, énumère M. Morency.

Au rez-de-chaussée, dans un hall vitré qui donnera sur la place Jacques-Cartier, des commerces auront pignon sur rue. On est présentement à démolir les dalles de l'ancien stationnement. On rebâtira bientôt la structure qui fera de la place pour 250 cases. Elles seront accessibles aux résidants comme au public.

Les plans de l'édifice ont été conçus par la firme d'architectes LEMAYMICHAUD, mais n'ont toujours pas été dévoilés. À la Ville, le porte-parole David O'Brien précise qu'il revient au promoteur de présenter ses esquisses.

Il reste quelques étapes d'approbation avant le dévoilement des plans, qui sont toujours entre les mains de la Commission d'urbanisme de la Ville de Québec, a justifié Jean Morency, qui promet un «monument qui va trancher dans le décor. Ce sera un bâtiment très esthétique, une très belle oeuvre d'art».

Manque de transparence dénoncé

Mais le secret autour du projet irrite l'opposition à l'hôtel de ville. La conseillère de Cap-aux-Diamants, Anne Guérette, déplore le manque de transparence de l'administration Labeaume.

«On n'est pas surpris de voir que très peu de gens ont de l'information sur le projet. C'est comme pour les plans des jardins de l'Hôtel-de-Ville qui se sont faits derrière des portes closes. Ils nous ont été annoncés à la dernière minute. C'est comme pour la tour [de 50 étages] à Sainte-Foy qui nous a été annoncée sans que nous soyons au courant», a déclaré Mme Guérette.

«C'est sûr que c'est choquant de ne pas avoir vu les plans, mais on est habitués à la façon de faire de Régis Labeaume. La tour n'était pas souhaitée par les citoyens du secteur. Elle a été imposée. Les citoyens ont trouvé que les dés étaient pipés d'avance dans le dossier. [...] On commence à constater que notre maire cherche davantage des pieds carrés et du béton, car il a besoin de faire rentrer des taxes.»

La conseillère se réjouit tout de même de l'apparition de 169 nouveaux logements. Ils seront bienvenus dans le quartier, qui en a bien besoin, selon elle.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer