Le maire de Saint-Augustin se défend de trop dépenser

Le complexe sportif de 30 millions $ de... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le complexe sportif de 30 millions $ de Saint-Augustin, financé à moitié par le gouvernement provincial, a souvent été montré du doigt par le maire de Québec Régis Labeaume au cours des dernières semaines.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le maire de Saint-Augustin répond aux attaques du maire Régis Labeaume et aux demandes de citoyens insatisfaits en assurant ne pas avoir trop dépensé.

«Il ne faut pas faire de diversion», a commenté M. Corriveau mercredi en marge d'une conférence de presse sur la création d'une zone industrielle consacrée à des entreprises dans le domaine de la sécurité.

M. Corriveau persiste et signe: la facture croissante à verser à l'agglomération de Québec est la raison des problèmes financiers que vit actuellement sa municipalité.

Oui, reconnaît toutefois le maire de Saint-Augustin, il a investi dans des infrastructures, notamment un complexe sportif de 30 millions $ financé à moitié par le gouvernement provincial et actuellement en construction.

Ce bâtiment a souvent été montré du doigt par le maire de Québec Régis Labeaume ces dernières semaines. Encore lundi, ce dernier a invité les citoyens de Saint-Augustin à «bien examiner les budgets et les dépenses et de cette ville-là dans les dernières années».

Lundi, des citoyens se sont déplacés au conseil municipal de Saint-Augustin, malgré l'absence du maire Corriveau qui était toujours en convalescence après un malaise subi avant les Fêtes, pour réclamer plus de transparence sur la gestion des finances de la municipalité.

Contrairement à M. Corriveau qui attribue la hausse de 25 % des taxes à la facture d'agglomération, ces citoyens souhaitent des réponses.

«On s'est donné les équipements qu'on devait donner à nos citoyens, qu'ils nous ont demandé et qu'on aurait le moyen de payer si c'était pas de la quote-part qui a explosé», a demandé M. Corriveau.

En 2015, Saint-Augustin devra verser à l'agglomération 25 millions $, soit 55 % du budget de fonctionnement de la municipalité. Une hausse de 111 % depuis 2008.

«Pensez-vous qu'en 2008 on savait que la quote-part allait augmenter de 111 % sur une période de huit ans?» a poursuiviM. Corriveau.

«Ce n'est pas une invention.11, 8 millions $, ça fait 111 %. C'est ça qui nous cause des problèmes», a-t-il martelé.

«Si on payait 15 millions $ comme à Longueuil, on n'aurait aucun problème avec les investissements qu'on a faits ou avec les finances de la Ville. On serait une ville riche, ce qu'on devrait être.»

De PPP à public-public

Sur la question précise du complexe sportif, M. Corriveau a expliqué qu'il devait initialement, en 2012, être construit par le privé, en l'occurrence par le promoteur qui est derrière le Centre de congrès de Lévis.

«Ce complexe, on voulait le faire en partenariat avec Pierre Gagné», a mentionné M. Corriveau.

Or, l'agglomération, a expliquéM. Corriveau mercredi, a refusé le changement de zonage que souhaitait le promoteur le long de l'autoroute 40. Saint-Augustin a donc décidé d'aller de l'avant et d'assumer les 15 millions $ du complexe pour lequel le gouvernement provincial verse aussi 15 millions $.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer