Ville de Québec: où sont les 94 millions $ pour les régimes de retraite?

Le vice-président du comité exécutif de la Ville,... (Photo Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Le vice-président du comité exécutif de la Ville, Jonathan Julien, lors du dépôt du budget, en décembre.

Photo Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le syndicat des professionnels de la Ville de Québec a beau chercher, il n'arrive pas à trouver où sont passés 94,3 millions $ selon lui destinés à regarnir les régimes de retraite des employés municipaux.

Cela fait maintenant plusieurs mois que Sylvie Dolbec, présidente de l'Association des professionnelles et des professionnels de la Ville de Québec, pose la question à l'administration du maire Régis Labeaume. Ses demandes sont demeurées sans réponse. «Cet argent-là nous appartient, ça ne vous regarde pas», lui aurait même lancé Jonathan Julien, vice-président du comité exécutif de la Ville, au cours d'une rencontre tenue cet été.

Pour appuyer son interrogation, Mme Dolbec se réfère au budget de l'année 2014, plus précisément à la notion des excédents de trésorerie - surplus de taxes. «Les écarts de trésorerie positifs pourraient être versés dans les régimes de retraite en fonction d'un encadrement qui se trouvera dans la politique de financement des régimes de retraite. L'écart de trésorerie disponible à la fin de 2013 s'élève à 94,3 millions $», peut-on lire à la page 104 du budget.

Pour son propre syndicat, Mme Dolbec estime, «au prorata des déficits de solvabilité», qu'au moins 7 millions $ auraient pu être injectés dans le régime de retraite des professionnels. Chacun des cinq autres régimes - cols bleus, cols blancs, policiers, pompiers et cadres - aurait aussi reçu sa part. Mais selon elle, l'argent n'a probablement jamais été versé pour amoindrir les déficits.

Mme Dolbec prétend également que de cette somme de 94,3 millions $, 20 millions $ devaient être réservés afin de prévoir les imprévus, comme une chute des rendements des fonds de retraite.

Recommandation «sérieuse»

Un tel moyen pour renflouer la valeur des régimes de retraite émanait, dit-elle, d'une recommandation de la firme d'actuaires Normandin-Beaudry formulée dans un document remis à la Ville de Québec. «C'est un rapport sérieux», a-t-elle soutenu, soulignant la participation de René Beaudry, l'un des artisans du rapport D'Amours commandé par le gouvernement provincial portant sur l'avenir des régimes de retraite.

Sylvie Dolbec croit finalement que l'écart de trésorerie devrait être plus élevé à l'heure actuelle, puisque le montant de 94,3 millions $ date de la fin de l'année financière 2013. Or aucun excédent n'est mentionné dans le plus récent exercice budgétaire, avance-t-elle.

Elle espère des réponses du maire Régis Labeaume dès demain, à l'occasion du conseil municipal.

Invité à commenter l'affaire, le cabinet du maire n'a accordé aucune entrevue, samedi. «Le maire aura l'occasion d'aborder le dossier des déficits [demain]», a indiqué son attaché de presse. Une demande d'entrevue avec le conseiller Jonathan Julien a également été refusée.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer