Ville de Québec: les dossiers de Sylvain Légaré seront «redistribués»

Sylvain Légaré... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Sylvain Légaré

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le conseiller municipal Sylvain Légaré, qui a démissionné d'Équipe Labeaume tout juste avant les Fêtes, ne sera pas remplacé pour l'instant au comité exécutif. Le maire Régis Labeaume envisage plutôt de redistribuer les tâches de celui qui siégera dorénavant comme indépendant.

Le conseiller de Val-Bélair était responsable des dossiers de sport et de loisir au comité exécutif de la Ville de Québec. Il avait aussi été nommé responsable du nouveau programme d'accès à la propriété pour les familles, annoncé lors de la campagne électorale de l'automne 2013.

«J'ai réfléchi à ça. Ça ne veut pas dire qu'il va être remplacé», a indiqué le maire en marge d'une conférence de presse mardi.

«Ce qui est important, c'est que ses tâches soient récupérées par quelqu'un d'autre pour l'instant. On va commencer comme ça. Après ça on verra», a poursuiviM. Labeaume.

Les autres membres du comité exécutif connaissent bien les dossiers pilotés par M. Légaré, a-t-il dit. «Sylvain travaillait bien et on était très au courant de ses dossiers.»

LITIGE AVEC LA SCHL

Élu au conseil de ville de Québec depuis 2009, M. Légaré a quitté le comité exécutif et le parti du maire le 19 décembre en raison d'un litige avec la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) qui dure depuis trois ans. L'an dernier, l'organisme a enregistré des hypothèques légales sur trois propriétés de l'élu. Or, a expliqué M. Légaré, l'affaire pourrait bientôt se retrouver devant les tribunaux. Dans le contexte, il dit être parti pour éviter d'être placé dans une «situation insoutenable» alors qu'à titre de membre du comité exécutif, il doit souvent prendre des décisions touchant la SCHL. «Ma plus grande priorité, c'était que je ne voulais pas mettre la Ville en problème», a dit M. Légaré dans Le Soleil le 8 janvier. «Je ne voulais pas que mon dossier personnel se répercute sur la Ville. Je ne voulais pas non plus qu'il se répercute sur le maire et sur mes collègues que je respecte énormément.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer