Saint-Augustin: parfum de dissension dans la mobilisation

La présidente de SOS St-Augustin, Sylvie Asselin... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

La présidente de SOS St-Augustin, Sylvie Asselin

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les groupes de citoyens de Saint-Augustin-de-Desmaures ont beau avoir le même objectif dans leur combat contre les frais d'agglomération, la mobilisation ne se fait pas sans une certaine dissension cinq jours après la fermeture du site SOS Saint-Augustin par l'administration du maire Marcel Corriveau.

Joints par Le Soleil, les responsables des deux groupes, Sylvie Asselin de SOS Saint-Augustin et Jean-François Dufour de 25pourcent.com, refusent de parler de division dans les troupes.

Mais force est d'admettre qu'on semble bien loin de l'harmonie.

«Je ne veux pas commenter sur ce qui se passe avec SOS Saint-Augustin. La manière qu'ils conduisent leur agenda, ça leur appartient. Je ne suis pas en compétition», a dit M. Dufour. Ce passionné de la chose municipale a notamment participé à l'organisation de la campagne électorale de Marcel Corriveau en novembre 2013.

De son côté, Mme Asselin a été candidate aux dernières élections et elle est connue comme critique de l'administration Corriveau.

Même si elle était lundi encore incrédule devant la fermeture de son site, le 30 décembre, la porte-parole de SOS Saint-Augustin assure qu'elle continuera à «donner du temps» dans le meilleur intérêt des citoyens. «Pour la mobilisation et les activités citoyennes, ce sera organisé par 25pourcent.com», a-t-elle dit, résignée. «On ne se battra pas pour des gens qui ne croient pas en nous», a-t-elle aussi laissé tomber à propos de l'administration Corriveau.

La municipalité a justifié la fermeture du site SOS Saint-Augustin par son manque de dynamisme. «Après plus de 18 mois d'inaction, certains porte-parole de cet organisme diffusent des messages contraires à sa mission de base», peut-on lire sur la page de l'organisation. Le message invite aussi les citoyens à se joindre à la communauté Facebook 25pourcent.com.

Lundi, Mme Asselin n'a pas voulu en remettre après avoir fait part de sa déception par communiqué et lors d'une entrevue dans Le Soleil de samedi.

«On n'est pas là pour mettre les bâtons dans les roues», a-t-elle dit. Elle craint toutefois que cette apparence de bisbille nuise au message principal : le fait que les citoyens de Saint-Augustin font face à une moyenne de 25 % de hausse de leur compte de taxes que tous attribuent largement à la hausse des quotes-parts à payer à l'agglomération.

En 2015, Saint-Augustin devra payer 25 millions $ à la Ville de Québec. Un somme qui «étouffe» la Ville, selon le maire Corriveau qui reçoit l'appui de nombreux citoyens.

«Il ne faut pas se diviser, au contraire», a poursuivi Mme Asselin.

Depuis 2012, SOS Saint-Augustin recevait notamment une subvention de 2500 $ de la municipalité. «Comme tous les organismes accrédités par la Ville», a-t-elle dit.

Or, voilà que le nouveau groupe, 25pourcent.com, a été créé au lendemain du dépôt du budget, le 22 décembre.

Le responsable de l'organisation dont la page Facebook compte quelque 450 abonnés, Jean-François Dufour, assure qu'il ne reçoit aucun fonds municipal.

«On a zéro financement de la Ville de Saint-Augustin. S'il y a certains coûts, minimes, je vais demander à la Ville de rembourser. Mais ce sera des broutilles», a-t-il expliqué en allusion à quelques dépenses pour l'hébergement du site Internet. Les activités de mobilisation, dont une première est prévue sous peu, ne coûteront pratiquement rien, dit-il.

Silence de la Ville

Du côté de Saint-Augustin, il a été impossible lundi de savoir ce qui a motivé la fermeture du site SOS Saint-Augustin. La porte-parole de la municipalité, Claire Gaudet, a indiqué que le maire Marcel Corriveau est le seul porte-parole pour ce dossier. Actuellement au repos après un malaise subi pendant le temps des Fêtes, le maire commentera le dossier à son retour, vraisemblablement à la fin du mois de janvier. «Il y aura alors une conférence de presse pour faire le point», a indiqué Mme Gaudet.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer