Premiers coups de patins sur les Plaines

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Félix Hamel, deux ans, a profité de l'ouverture de l'anneau de glace des plaines d'Abraham, vendredi, pour donner les premiers coups de patin de sa vie, dans le décor presque surréel des Plaines dénudées de neige. Étrange, tout de même, de patiner pour la première fois à Québec quand on est... Suédois!

Bien accroché au bras de sa mère, Amalia Knunttila, le jeune Félix était tout sourire vendredi sur la glace des plaines d'Abraham, éclatant de rire à chacune de ses nombreuses chutes. Aux abords de l'anneau pour photographier les premiers coups de patin de son fils, son père, Charles, explique au Soleil que ce sont des vacances chez grand-papa et grand-maman qui amènent la petite famille québéco-suédoise à Québec.

Charles Hamel, qui a grandi dans la capitale, habite la Suède depuis huit ans. Son fils y est né. Papa vient maintenant à Québec en touriste, assure-t-il, et a profité de l'ouverture de l'anneau de glace, où un service de location de patins est offert, pour initier son fils au sport qui coule dans les veines du pays de part et d'autre de la famille. «Ça promet», rigole Charles lorsqu'on lui souligne que la génétique est du côté de son fils pour devenir un excellent joueur de hockey.

Mais chaque chose en son temps. Avant de porter l'uniforme des futurs Nordiques, Félix doit d'abord réussir à se tenir debout sur ses patins. Soutien moral, grand-maman a aussi chaussé ses patins, traînant avec elle Jinny, son coton de Tuléar, dans un petit sac à roulettes. Un chien qui fait du vélo l'été et du patin l'hiver, vante-t-elle.

Citoyenne de la haute ville, la grand-mère de Félix se réjouit de l'ouverture de l'anneau de glace, déplacé cette année des abords du Concorde au terrain des sports au centre des pistes de ski de fond. «Il manquait quelque chose dans le centre-ville», lance un autre résident du secteur venu patiner. «L'été, ça fonctionne tellement bien ici. Je suis convaincu que c'est le début de quelque chose de gros. Dans quelques années, il va y avoir un village hivernal ici», prédit-il.

Lorsque le chalet érigé en bordure de l'anneau de glace a ouvert ses portes pour la première fois de l'année, vendredi matin, la symphonie des patins mordant la glace avait déjà commencé sur les plaines d'Abraham. Profitant du soleil au rythme de la musique des haut-parleurs installés un peu partout autour de l'anneau, les quelques dizaines de patineurs s'étonnaient de la qualité de la glace, compte tenu des difficiles conditions climatiques des derniers jours. Partout autour d'eux, de grandes plaques de gazon venaient trouer le grand manteau blanc des Plaines, mais la glace, elle, tenait bon.

Le tout est rendu possible par un système de tuyauterie installé sous la glace, explique Patrick Couture, dont l'entreprise Glace CT a remporté l'appel d'offres pour la construction et la gestion de l'anneau de glace cette année. «C'est exactement la même technologie que le Crashed Ice.» Malgré la météo, l'anneau a été livré à la date prévue. «Il a fallu qu'on s'ajuste et ça a demandé du temps, mais ça n'a pas été si difficile. Le plus compliqué, c'est quand il y a des grosses variations de température.»

L'anneau de glace des plaines d'Abraham sera ouvert de 10h à 22h chaque jour jusqu'au 15 mars. Nouveauté cette année, une case horaire a été ajoutée de 8h à 10h la fin de semaine pour les patineurs de vitesse désireux de s'entraîner sans risquer d'accrocher les moins expérimentés. Vendredi, quelques patineurs chaussant les longues lames se réjouissaient de cette initiative.

Patinoires de quartier fermées

En plus de l'anneau de glace des plaines d'Abraham, les deux autres surfaces glacées de la Ville de Québec, l'anneau de glace Gaétan Boucher et la patinoire de la place D'Youville, demeurent ouvertes. Pour le reste, toutes les patinoires de quartier de Québec, à l'exception de quelques-unes à Charlesbourg, sont fermées jusqu'à nouvel ordre. Il en va de même pour le centre de ski de fond de Val-Bélair. La Ville invite les citoyens à consulter son site Internet ville.quebec.qc.ca sous l'onglet «Loisirs et sports», puis «Installations sportives» pour connaître l'état des patinoires quotidiennement.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer