Pas de fermeture en vue pour les biblios de la Canardière et du Chemin-Royal

Julie Lemieux a aussi annoncé vendredi que la... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Julie Lemieux a aussi annoncé vendredi que la Ville envisage d'instaurer un centre de service de la bibliothèque de Québec dans l'Espace Saint-Grégoire, dans l'ancienne église Saint-Grégoire.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Tout indique que les bibliothèques du chemin de la Canardière et du Chemin-Royal pourraient ne jamais fermer leurs portes. Même si elle avait annoncé de telles fermetures en 2013, la Ville de Québec réévalue la situation alors qu'elle n'est plus certaine de construire une nouvelle succursale dans le futur centre communautaire d'Estimauville.

«On va voir si c'est vraiment nécessaire de mettre une bibliothèque dans le centre communautaire», a indiqué vendredi la conseillère responsable de la culture, Julie Lemieux.

Ces fermetures avaient été annoncées lors de la présentation de la Vision des bibliothèques en janvier 2013.

Or rien n'est moins sûr, a dit vendredi la conseillère, tout comme la directrice du service de la Culture, Rhonda Rioux, lors de l'étude des budgets 2015 du service de la culture en comité plénier, vendredi.

La Ville de Québec estime de toute façon avoir le temps de revoir la situation, puisque déjà lors de l'annonce de 2013, de telles fermetures n'étaient pas prévues avant 2017.

Le retard pris dans l'élaboration de l'écoquartier d'Estimauville n'est aussi pas étranger à la décision de s'accorder plus de temps et d'éventuellement conserver les succursales qui, estime-t-on, répondent toujours aux besoins de la population de ces secteurs de Maizerets et de Beauport.

Centre de service Montmorency

Julie Lemieux a aussi annoncé vendredi que la Ville envisage d'instaurer un centre de service de la bibliothèque de Québec dans l'Espace Saint-Grégoire, dans l'ancienne église Saint-Grégoire.

L'église de la rue Monseigneur-Marc-Leclerc a été rachetée par l'homme d'affaires Gilles Pilote, qui l'a transformée en salle de réception et de spectacles.

«On est en discussion avec lui pour en faire un lieu de rencontre pour les citoyens et un espace pour un centre de service. On a un petit concept qui pourrait être intéressant», a dit Mme Lemieux, visiblement emballée par la conversion de l'ancien lieu de culte.

L'idée d'un point de service qui offrirait la location de livres et des postes de divertissement en plus de l'accès à Internet pourrait coûter environ 150 000 $ à aménager. La Ville payerait un loyer aux gestionnaires de l'Espace Saint-Grégoire.

«On veut en faire un beau petit bijou pour le quartier», a conclu Mme Lemieux.

L'opposition rassurée

L'opposition avait des inquiétudes sur la survie de certaines succursales, mais a dit être rassurée par les propos de la directrice du service de la Culture, vendredi. «On a des réponses positives. On continue d'investir dans notre réseau de bibliothèques et on va miser beaucoup sur les bibliothèques de la ville de Québec», a fait valoir le conseiller Paul Shoiry. «Je pense que la Ville fait les bons choix de prendre exemple sur ce qui se fait bien, comme Monique-Corriveau, et de le répéter dans les autres bibliothèques.»  Avec Stéphanie Martin

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer