Bientôt deux «activités à temps plein» à ExpoCité, annonce Labeaume

L'amphithéâtre de Québec et le Colisée... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

L'amphithéâtre de Québec et le Colisée

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Valérie Gaudreau, Stéphanie Martin
Le Soleil

(Québec) Promesse de Régis Labeaume, ExpoCité sera bientôt un secteur vibrant d'activités «douze mois par année». Le maire de Québec a annoncé vendredi que «deux activités à temps plein» provenant du secteur privé s'installeront sur le site. Peut-être même une troisième, a-t-il avancé.

Commerces, espaces à bureaux, marché public, centre de divertissement, musée? Malgré plusieurs hypothèses lancées par les journalistes dans les couloirs de l'hôtel de ville vendredi, il n'a pas été possible d'en savoir plus sur les fameuses «activités» à venir.

Ni de savoir si seront les éventuels locataires des locaux d'ExpoCité qui gère notamment le Centre de foires, le vieux Colisée et le Pavillon de la Jeunesse.

«On en a deux de pas mal réglées», s'est limité à dire M. Labeaume. «Et une troisième. On n'a pas encore rencontré les gens, mais on veut les inviter à venir en permanence sur le site», a poursuivi le maire.

Évasif, il a toutefois parlé d'un changement radical dans le modèle d'affaires de d'ExpoCité. Et d'une porte grande ouverte au privé.

M. Labeaume a notamment fait allusion à une activité à caractère commercial qui fera en sorte que les gens fréquenteront le site de Limoilou et pourront «acheter à ExpoCité».

Le déménagement pressenti des studios de télévision de TVA dans l'ancien salon de jeux voisin de l'amphithéâtre ne ferait pas partie des trois nouvelles activités évoquées par le maire.

«Rôle révolu»

La venue de ces futurs locataires sur le site d'ExpoCité s'annonce comme une étape importante de la «nouvelle vision» qui commencera à prendre forme à la fin 2015. Une date qui concorde avec l'ouverture du nouvel amphithéâtre de 400 millions$ qui sera géré par Québecor.

«Le rôle actuel d'ExpoCité est révolu. Vraiment révolu», a dit M. Labeaume à propos de l'organisation qui, selon lui, «n'a jamais été rentable depuis le départ des Nordiques» en 1995.

Déjà en novembre, il avait évoqué la fin de la structure actuelle de l'organisation dont il est «extrêmement déçu».

ExpoCité, qui a été intégrée au budget de la Ville en 2011, fonctionne avec 10 millions $ et compte 94 employés. L'organisation est déficitaire de plus de 3 millions $.

La nouvelle structure annoncée fera aussi en sorte qu'Expo Québec n'aura plus le même poids dans la balance.

D'activité-phare du site d'ExpoCité, la foire deviendra «une activité annuelle circonstancielle», selon M. Labeaume qui souhaite un retour à une foire modeste.

Rapport Gélinas inutile

Malgré ce plan de match qui semble clair, le maire assure que son administration attendra les conclusion du comité piloté depuis juin par le directeur général du Festival d'été de Québec, Daniel Gélinas. Ce groupe doit rendre au cours de 2015 ses propositions pour dynamiser le site d'ExpoCité.

Or, M. Labeaume a agi vendredi comme si ce comité n'existait pas, selon le chef de l'opposition à l'hôtel de ville, Paul Shoiry. «On a appris que le maire a déjà décidé de l'avenir d'ExpoCité. Il a même décidé de la programmation d'Expo Québec. Je ne sais pas à quoi voir servir le rapport Gélinas», a-t-il commenté. «On voit de la microgestion de la part du maire. Je pense que tout est décidé d'avance.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer