Budget de la Ville de Québec: la centrale de police disparue du radar

Une nouvelle centrale de police au parc Victoria... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Une nouvelle centrale de police au parc Victoria n'est plus sur le radar de l'administration Labeaume.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Réclamée depuis plusieurs années en raison de sa désuétude, une nouvelle centrale de police au parc Victoria n'est plus sur le radar de l'administration Labeaume. Alors que l'an dernier, la Ville de Québec prévoyait injecter 85,2 millions $ d'ici 2018 pour ce nouveau bâtiment, seulement 1,5 million $ sont prévus au programme des investissements dévoilé lundi. Une somme qui servira à des études alors que l'administration Labeaume veut «réévaluer» le projet.

«Au moment où on se parle, c'est trop cher», a tranché le maire Régis Labeaume qui évoque l'idée de «décentraliser» les services de police. La Ville de Québec explore la possibilité d'utiliser des immeubles inoccupés. «On évalue en fonction de notre parc immobilier. Est-ce qu'on pourrait décentraliser?» a demandé le maire.

«Ce n'est pas un édifice standard, mais notre équipe est là-dessus. On va s'organiser pour que ça coûte le moins cher possible et si on peut utiliser certains des établissements qu'on a actuellement, on va le faire.»

La nouvelle a été reçue comme une douche froide par le syndicat des policiers qui réclame une nouvelle centrale depuis longtemps. «C'est une mauvaise nouvelle», a commenté le président de la Fraternité des policiers et policières, Marc Richard. «Quand on avait vu ça l'an dernier, on était tous contents.»

La perspective que de longues études puissent être menées laisse présager que les agents devront continuer à travailler dans un bâtiment en «décrépitude», a-t-il déploré. «La centrale est extrêmement désuète. Pourquoi ils n'ont pas débuté ces études-là à l'époque?» a demandé le chef syndical.

Au Service de police de la Ville de Québec, on a dit garder confiance puisque l'idée n'est pas enterrée. «Le projet n'est pas abandonné. Des sommes sont prévues pour travailler le projet en 2015», a dit le porte-parole François Moisan.

«Certains éléments du projet devaient être revus en fonction de nos besoins à la police. Et c'est ce qu'on va faire au cours de la prochaine année.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer