La Ville veut voir le pont de Québec reconnu par l'UNESCO

Le pont de Québec... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le pont de Québec

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Nouvel épisode dans la défense du pont de Québec : l'administration Labeaume veut faire reconnaître cette «merveille d'ingénierie» comme patrimoine mondial de l'humanité.

«Nous allons entreprendre des démarches auprès de Patrimoine... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 1.0

Agrandir

«Nous allons entreprendre des démarches auprès de Patrimoine Canada pour que le pont de Québec soit inscrit sur la liste indicative des sites du patrimoine mondial au Canada et ultimement sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO», a dit la vice-présidente du comité exécutif, Julie Lemieux, lors de la séance du conseil municipal lundi soir.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

«Nous allons entreprendre des démarches auprès de Patrimoine Canada pour que le pont de Québec soit inscrit sur la liste indicative des sites du patrimoine mondial au Canada et ultimement sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO», a dit la vice-présidente du comité exécutif, Julie Lemieux, lors de la séance du conseil municipal lundi soir.

Une telle initiative a été amorcée par des citoyens il y a quelques années, mais sans plus de suite, a rappelé l'élue. «C'est une démarche que nous allons encourager et documenter. Parce que nous croyons que ce pont fait partie effectivement du patrimoine de l'humanité», a dit Mme Lemieux qui a pris les commandes du dossier en l'absence du maire Régis Labeaume, actuellement en mission en Belgique.

Le pont de Québec achevé en 1917 est le pont de type porte-à-faux (cantilever) ayant la plus longue portée au monde. Il a été désigné Lieu historique national du Canada en 1995.

«Le pont de Québec, c'est plus qu'un pont, c'est un symbole de réussite qui a le potentiel de devenir notre icône à nous, à l'image de la tour Eiffel à Paris ou de la statue de la Liberté à New York», a dit Mme Lemieux pour réaffirmer la valeur de cette infrastructure que son propriétaire, le CN, refuse de repeinturer.

Si elle reconnaît que la route vers une reconnaissance par l'UNESCO pourrait être longue, la conseillère se dit convaincue que le pont de Québec a tout pour répondre aux critères.

Mme Lemieux estime aussi que le mauvais état du pont pourrait rendre d'autant plus pertinente une protection par l'UNESCO justement en raison de son caractère de joyau menacé.

Suite d'actions

Cette volonté de la Ville est le plus récent chapitre de la mobilisation demandant au CN de peinturer l'infrastructure.

Il y a deux semaines, le maire de Québec, Régis Labeaume, et celui de Lévis, Gilles Lehouillier, ont écrit au milliardaire et actionnaire du CN Bill Gates. Des citoyens ont aussi lancé l'initiative Paint your bridge, Bill («Peins ton pont, Bill»). La population est aussi invitée à participer à un brunch familial dimanche à l'Aquarium. Vendredi, on apprenait que les gouvernements fédéral et provincial ainsi que les villes de Québec et de Lévis allongent 100 millions $ pour la peinture en invitant le CN à doubler la mise.

Mais en entrevue dans Le Soleil de samedi, le président-directeur général du CN, Claude Mongeau, a indiqué que la compagnie n'a pas l'intention d'imiter les gouvernements.

Une réaction qui ne changera rien à la motivation de la Ville de Québec, a dit Julie Lemieux. «Nous allons continuer notre combat. Ce n'est pas terminé. On va poursuivre nos démarches auprès du CN pour qu'il prenne ses responsabilités.»

De passage à Québec lundi, le ministre  James... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet) - image 2.0

Agrandir

De passage à Québec lundi, le ministre  James Moore a réitéré le souhait du gouvernement conservateur de voir le pont repeint pour 2017, qui marquera le 150e anniversaire du Canada.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

James Moore

Le sort du pont de Québec a aussi fait réagir le ministre de l'Industrie du Canada, James Moore. De passage à Québec lundi, il a réitéré le souhait du gouvernement conservateur de voir le pont repeint pour 2017, qui marquera le 150e anniversaire du Canada.

«C'était un des mandats en 1995 quand le pont a été donné au CN de le garder en bon état. Ça fait partie du legs du Canada, de la création de notre pays. Ç'a été construit il y a 100 ans.»

Alors que son gouvernement a été proactif en s'engageant à investir 75 millions $, «c'est maintenant la responsabilité du CN de livrer la marchandise, de protéger le pont et de le moderniser» pour en faire un symbole de fierté pour la région. «Je suis entièrement d'accord avec Régis Labeaume et sa demande que la compagnie fasse sa job

Avec Alexandra Perron

Pont du Gard (France)... (Photo tirée du site web de l'UNESCO) - image 3.0

Agrandir

Pont du Gard (France)

Photo tirée du site web de l'UNESCO

Pont Mehmed Pacha Sokolovic de Višegrad (Bosnie-Herzégovine)... (Photo tirée du site web de l'UNESCO) - image 3.1

Agrandir

Pont Mehmed Pacha Sokolovic de Višegrad (Bosnie-Herzégovine)

Photo tirée du site web de l'UNESCO

Des ponts trésors de l'humanité

Le pont de Québec aurait-il sa place sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO? Différents ponts de toutes les époques en font partie. 

Le Soleil vous en présente trois.

>> Pont du Gard (France)

Construit au début du Ier siècle pour permettre à l'aqueduc de Nîmes de franchir le Gardon, ce pont sur trois niveaux est considéré par l'UNESCO autant comme un chef-d'oeuvre technique que comme une oeuvre d'art. Il a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial en 1985.

>> Pont Mehmed Pacha Sokolovic de Višegrad (Bosnie-Herzégovine)

Construit à la fin du XVIe siècle sur la rivière Drina, à l'est de la Bosnie-Herzégovine, ce pont est selon l'UNESCO «caractéristique de l'apogée de l'architecture monumentale et du génie civil ottomans». Toujours selon l'organisation, «l'élégance de ses proportions et la noblesse monumentale uniques» de ce pont inscrit en 2007 «témoignent de la grandeur de ce style d'architecture».

Pont Vizcaya (Espagne)... (Photo tirée du site web de l'UNESCO) - image 4.0

Agrandir

Pont Vizcaya (Espagne)

Photo tirée du site web de l'UNESCO

>> Pont Vizcaya (Espagne)

Le plus jeune des trois ponts présentés ici a été terminé en 1893, soit 20 ans avant le pont de Québec. Ce pont transbordeur qui enjambe l'embouchure de l'estuaire de l'Ibaizabal à l'ouest de Bilbao «associe la tradition des constructions métalliques du XIXe siècle et la nouvelle technologie des câbles d'acier légers à torsion alternative», indique l'UNESCO, selon qui il a «servi de modèle à de nombreux autres ponts similaires en Europe, en Afrique et aux Amériques». Le Vizcaya figure sur la liste du patrimoine mondial depuis 2006.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer