Québec garde la porte ouverte à une éventuelle candidature olympique

Régis Labeaume... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Régis Labeaume

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphanie Martin
Le Soleil

(Los Angeles) Les Olympiques n'intéressent pas Québec à court terme. Mais, dans un avenir plus éloigné, la porte reste ouverte. Il suffit d'être patient, croit Régis Labeaume, et «il va y avoir un moment donné où on n'aura plus de défauts».

Le Comité international olympique a assoupli cette semaine ses exigences pour l'attribution des Jeux olympiques, ouvrant la po rte à des possibles candidatures élargies, y compris une candidature commune de plus d'une ville et même la possibilité de tenir les Jeux dans plus d'un pays. Le maire de Québec s'attendait à une telle réforme. «Je suis au courant de ça depuis longtemps. [...] Les Olympiques à court terme, il n'en est pas question. Et si jamais on applique un jour aux Olympiques, c'est parce que nous autres, le conseil de ville de Québec, on va avoir décidé.»

Si à court terme la porte est fermée, le maire reste ouvert à une candidature éventuelle. Mais il reste convaincu que les choses évolueront d'elles-mêmes en faveur de Québec.

En ce moment, le principal talon d'Achille de la capitale, c'est l'absence de montagne suffisamment haute pour tenir l'épreuve reine des Jeux d'hiver, la descente masculine. Mais Régis Labeaume répète que, selon lui, les exigences sur la hauteur de la montagne vont baisser. Et en raison des besoins de chaînes de télévision américaines, qui cherchent des images toujours plus spectaculaires, peut-être même que l'épreuve elle-même sera appelée à changer pour être plus excitante, dit-il.

«Regardez comment le mouvement olympique additionne les sports d'hiver. C'est assez remarquable depuis deux Jeux. Alors, il va y avoir un moment donné où on n'aura plus aucun défaut. On n'est pas pressés. On a le temps.»

Dans quel horizon imagine-t-il que la chance se présentera pour Québec? «On attend. Moi, je n'ai pas d'échéancier à court terme là-dessus. Il s'agit d'être patient et, à un moment donné, tout va tomber en place.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer