Le sort d'ExpoCité remis au mois de décembre

Le maire Régis Labeaume, lors du conseil municipal... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Le maire Régis Labeaume, lors du conseil municipal de lundi soir

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Ceux qui s'attendaient à des feux d'artifice sur le sort d'ExpoCité auront plutôt eu droit à un pétard mouillé lundi soir. Après avoir dit depuis deux semaines qu'on saurait tout au conseil de lundi soir sur le bilan de l'organisation dont il est «extrêmement déçu», Régis Labeaume demande finalement d'attendre le budget en décembre.

Le 3 novembre, le maire de Québec évoquait rien de moins que la fin de la structure actuelle d'ExpoCité. Dans une charge contre l'organisation, il avait promis que la séance du conseil municipal de lundi soir fournirait les réponses sur les déficits et le manque de dynamisme d'ExpoCité qui gère le Colisée, le Centre de foires, le Pavillon de la jeunesse et Expo Québec.

Or, lundi, rien n'a été dévoilé. Ni bilan financier ni même l'achalandage d'Expo Québec, déjà qualifié de décevant.

L'administration Labeaume préfère attendre le dépôt du budget en décembre. Il sera alors possible, a dit le maire, de poser toutes les questions. Un comité plénier sur ExpoCité au printemps permettra aussi de présenter le «nouveau plan d'affaires d'ExpoCité».

Lundi, le bras droit du maire, Jonatan Julien, a parlé d'une réforme en profondeur de l'organisation. Certaines activités pourraient être annulées. D'autres, révisées, certaines privatisées, a-t-il évoqué.

2 millions $ de surplus, mais...

M. Julien a toutefois glissé qu'ExpoCité a présentement un surplus de 2 millions $. Mais ces chiffres sont faussés par le fait qu'ils ne tiennent pas compte des responsabilités de la Ville, comme l'entretien ou l'électricité. Une somme de 5 millions $.

«Ce n'est pas plus 2 millions $, c'est moins 3 millions $. Si cette business opérait par elle-même, elle serait moins trois. On s'interroge fortement.»

L'administration Labeaume dit maintenant vouloir attendre les conclusions du comité piloté par le directeur général du Festival d'été, Daniel Gélinas, et composé de gens issus du monde des affaires et du spectacle.

L'opposition à l'hôtel de ville a déploré lundi ne pas encore avoir en main des résultats promis. La conseillère Anne Guérette a parlé «d'improvisation totale» dans ce dossier alors que le chef Paul Shoiry a de nouveau demandé à ce que le Vérificateur général se penche sur la gestion d'ExpoCité.

Or, un conseil municipal ne peut pas demander au vérificateur d'intervenir sur commande, a répliqué M. Labeaume. «C'est peut-être un geste pour épater la galerie, mais légalement, le conseil municipal ne peut pas», a lancé le maire à propos de la demande de Démocratie Québec.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer