«L'accent d'Amérique», nouvelle image de marque de Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Québec est «l'accent d'Amérique». Après des mois d'attente, le maire Régis Labeaume a dévoilé hier l'image de marque choisie pour définir la capitale.

«Je me sens comme un francophone nord-américain. Et nous avons un accent d'Amérique», a dit le maire de Québec en présentant hier la nouvelle image, accompagné de la vice-présidente du comité exécutif Julie Lemieux.

Ce positionnement - les deux élus refusent de parler d'un simple «slogan» - réfère au fait qu'il y a 406 ans, a été placé un accent sur l'Amérique par la fondation de Québec. «Aujourd'hui, nous revendiquons le droit de porter cet accent pour le faire rayonner avec fierté, en français», a poursuivi le maire.

Ces deux mots ne remplacent pas le logo de la Ville de Québec. Le petit bateau demeure intact et «l'accent d'Amérique» sera plutôt placé en accompagnement aux divers produits de la Ville, de la papeterie aux documents de partenaires comme l'Office du tourisme, le Centre des congrès ou l'aéroport.

En plus d'être présent sur des oriflammes, «l'accent d'Amérique» est aussi visible sur un drapeau hissé jeudi dans les jardins de l'Hôtel-de-Ville.

Julie Lemieux s'est pour sa part dite «émue» par ce long travail sur «l'ADN» de Québec qui se termine. «Ça représente bien notre passé, mais aussi notre présent et notre futur. On revendique le droit de vivre en français et c'est ce qui fait notre différence», a-t-elle dit.

En avril, le maire de Québec a dit vouloir un slogan qui marque la présence francophone en Amérique. Il avait alors parlé de «deux ou trois mots» lisibles autant en anglais qu'en français. Le mot «accent» se dit effectivement de la même façon en anglais. Mais Julie Lemieux espère aussi que la formule suscitera des questions des visiteurs qui voudront en savoir plus. «On pense qu'on va piquer leur curiosité, qu'on va les amener un peu plus loin à se poser la question sur ce que ça veut dire», a-t-elle dit.

Chose certaine, il n'était «absolument pas question d'utiliser un anglicisme», a tranché le maire en allusion aux slogans des villes non anglophones qui ont choisi l'anglais comme Lyon avec ONLYLYON ou encore Amsterdam avec IAMsterdam.

Ne craint-on pas qu'une telle formule ne vienne encore plus renforcer les boutades sur le fameux accent québécois?

«Je ne le vois pas de même, pas du tout», a dit M. Labeaume. «Il y a peut-être des exceptions, mais ça a évolué. Le dernier qui m'a dit ça, ça doit faire 22 ans», a-t-il illustré.

«On entend bien plus souvent dire: "J'adore votre accent"», a renchéri Mme Lemieux.

Qu'en pensez-vous?

Plus de 75 000 $

Concevoir cette image de marque a coûté plus de 75 000 $. Un comité interne composé notamment de Julie Lemieux, du chef de cabinet du maire, Louis Côté, et de Marie-Christine Magnan, directrice des communications à la Ville de Québec, a été mis sur pied. 

Le groupe a été accompagné par une firme de l'externe au coût de 25 000 $. La boîte en question est Côté Fleuve, qui avait aussi décroché l'hiver dernier un contrat de 51 000 $ pour la déclinaison visuelle de l'image de marque.

****

Clotaire Rapaille n'existe plus aux yeux de Labeaume

«On ne veut plus en parler pantoute. Clotaire Rapaille, je ne sais plus c'est qui, ça», a lancé Régis Labeaume jeudi alors que la question a inévitablement surgi lors de la conférence de presse annonçant la nouvelle image de marque de la Ville. «Je me souviens qu'il y a quelqu'un qui s'appelait comme ça il y a quatre ans. Mais on est tannés d'en entendre parler, c'est terminé!» a-t-il tranché. 

Doter Québec d'une nouvelle image était au coeur du mandat de ce franco-américain du marketing embauché en 2009. Mais son contrat de près de 300 000 $ s'est terminé abruptement en mars 2010 après une enquête du Soleil révélant que le CV de l'expert était truffé de faussetés. Toujours hanté par cette affaire, le maire veut tourner la page et assure que rien des études qu'avait eu le temps de commencer M. Rapaille avant d'être remercié ne se retrouve dans le choix de «l'accent d'Amérique» dévoilé jeudi.

La vidéo promotionnelle

Partager

À lire aussi

  • «Québec, l'accent d'Amérique»: qu'en pensent les citoyens?

    La capitale

    «Québec, l'accent d'Amérique»: qu'en pensent les citoyens?

    Québec est «L'accent d'Amérique». Voilà la nouvelle image de marque choisie pour définir la capitale. Un positionnement plus qu'un slogan qui vise à... »

  • François Bourque | L'image qu'on mérite

    Chroniqueurs

    L'image qu'on mérite

    «L'accent d'Amérique». Le mot est joli et a le mérite d'évoquer correctement une des réalités significatives de Québec. »

  • Petit slogan, grand défi

    La capitale

    Petit slogan, grand défi

    La Ville de Québec promet de dévoiler bientôt son nouveau slogan pour se vendre à l'international. On veut y faire ressortir de cette image de marque... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer