Taxe fédérale sur l'essence: les 153 millions $ «pour des tuyaux»

La Ville de Québec n'écarte pas la possibilité... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

La Ville de Québec n'écarte pas la possibilité d'utiliser une partie de la somme pour d'autres projets, mais refuse de préciser ses intentions à l'heure actuelle.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le maire de Québec, Régis Labeaume, entend dépenser les 153 millions $ transférés par le fédéral pour la taxe sur l'essence pour des «tuyaux». À moins d'en utiliser une partie pour des projets... qui seront annoncés plus tard.

Le ministre fédéral de l'Infrastructure Denis Lebel a confirmé vendredi que la Ville de Québec recevra 153 millions $ pour les cinq prochaines années en vertu du Fonds fédéral de la taxe sur l'essence. Un Fonds pouvant désormais financer des projets culturels, de loisir ou de sport - en plus des traditionnelles infrastructures municipales.

Avec des coûteux projets d'anneau de glace et de Diamant de Robert Lepage dans l'air, le maire de Québec a été rapidement questionné sur ce qu'il entend faire de la somme. «C'est fait pour des tuyaux... juste des tuyaux. Cent cinquante-trois millions de tuyaux jusqu'au moment où l'on se parle», a laissé entendre Régis Labeaume.

La Ville de Québec n'écarte toutefois pas la possibilité d'utiliser une partie de la somme pour d'autres projets, mais refuse de préciser ses intentions à l'heure actuelle. «On le sait, ce qu'on va faire... mais c'est généralement des tuyaux. Je vous le dis, il n'y a rien de sexy là-dedans.»

Le détail des projets sera connu au fil des présentations des programmes triennaux d'immobilisations. «Là, on a le montant, mais on n'a pas de projet attaché au montant», a signifié le maire de Québec.

Le ministre fédéral de l'Infrastructure, Denis Lebel, a insisté pour sa part vendredi sur la nature plus ouverte du programme. «On entendait beaucoup dire, nos eaux usées et notre eau potable sont pas mal réglées chez nous, on aimerait ça commencer à faire d'autres choses avec cet argent-là», a souligné le ministre conservateur. Désormais, des catégories telles la culture, le tourisme, les sports ou le loisir seront admissibles.

En tout, 58 municipalités de la région de Québec se partageront 223 millions $. Le ministère des Affaires municipales du Québec aura son mot à dire dans la sélection des projets. Le ministre responsable de la Capitale-Nationale, Sam Hamad, a salué vendredi la flexibilité du fonds fédéral. «Lorsqu'on parle d'équipements communautaires, d'équipements sportifs, on ne parle pas juste des grandes infrastructures. Ça peut être des petites infrastructures. Elles en ont besoin! Cette flexibilité est importante dans les critères», a déclaré le député libéral. Le gouvernement du Québec contribue également au fonds dédié aux infrastructures.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer