Justin Trudeau «intéressé» aux Grands Voiliers 2017

Justin Trudeau a été reçu par Régis Labeaume... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Justin Trudeau a été reçu par Régis Labeaume à l'hôtel de ville de Québec, mercredi matin.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Justin Trudeau voit d'un bon oeil la tenue à Québec des Grands Voiliers pour souligner le 150anniversaire de la Confédération canadienne en 2017.

«J'ai toujours été un grand amateur de Grands Voiliers, alors c'est certainement quelque chose qui serait intéressant», a commenté le chef du Parti libéral du Canada en point de presse mercredi matin après une rencontre avec le maire Régis Labeaume à l'hôtel de ville de Québec.

Les Grands Voiliers, pendant lesquels la Ville veut accueillir une quarantaine de géants des mers, est l'activité choisie par l'administration Labeaume pour les Fêtes du 150e dans trois ans. Mais malgré plusieurs visites récentes dans la capitale, le premier ministre conservateur Stephen Harper n'a pas encore donné le feu vert à son financement. À la fin août, la conseillère municipale Julie Lemieux assurait que les rencontres pour mener à un engagement d'Ottawa étaient «soutenues» et que le projet «avance bien».

Plus globalement, Justin Trudeau a dit mercredi souhaiter des Fêtes du 150e tournées vers l'avenir et axées sur la diversité culturelle du pays. «Le 150e sera le moment pour célébrer qui nous sommes et où nous voulons aller.» Le gouvernement Harper, dit-il, «passe beaucoup de temps à mettre l'emphase sur notre passé militaire. C'est sûr que ça fait partie de notre histoire. Mais moi, je veux vraiment parler de l'avenir.»

Le tête-à-tête de près d'une heure entre Justin Trudeau et Régis Labeaume a aussi été l'occasion d'aborder différents thèmes comme les infrastructures, le transport collectif et le plan pour la ville numérique, a relaté le chef libéral à sa sortie du bureau du maire. «On aussi parlé des inquiétudes par rapport à l'eau, le fleuve et les Grands Lacs. On prend énormément nos ressources pour acquis et il faut s'en occuper», a ajouté M. Trudeau.

Pas de «liste d'épicerie»

Mais sur toutes ces questions, il est trop tôt pour parler d'engagements concrets, a-t-il poursuivi en point de presse. Le maire Labeaume n'a pas non plus sorti sa «liste d'épicerie» à un an du prochain scrutin fédéral.

«On n'est pas rendus encore à la liste d'épicerie», a dit M. Trudeau, qui dit voir le gouvernement fédéral comme un partenaire actif des municipalités. On reconnaît que même si les municipalités et les provinces sont à court dans leurs budgets, le gouvernement fédéral a la capacité fiscale de faire des investissements à long terme qui vont donner une croissance à notre économie et la création d'emplois.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer