Exclusif

Le Diamant: un possible coup de pouce du 150e de la Confédération

Robert Lepage n'a jamais caché son espoir de... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Robert Lepage n'a jamais caché son espoir de recevoir du financement du gouvernement fédéral dans son projet de théâtre à la place d'Youville. De plus, le metteur en scène espère recevoir 10 millions $ en provenance du privé, sur un montage financier de 60 millions $.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le 150e du Canada en 2017 pourrait aider Robert Lepage à boucler son budget pour son futur Théâtre Le Diamant. Ottawa évalue la possibilité de contribuer financièrement au projet à l'occasion de l'anniversaire de la Confédération.

C'est du moins ce que révèle une compilation effectuée par le ministère du Patrimoine canadien obtenue par Le Soleil en vertu de la Loi sur l'accès à l'information. En vue de la grande fête canadienne, les fonctionnaires fédéraux ont couché sur papier les projets québécois qui seraient susceptibles de recevoir des deniers publics en fonction des programmes auxquels ils sont admissibles.

L'aménagement du Théâtre Le Diamant figure sur la liste du Fonds du Canada pour les espaces culturels (FCEC), qui «soutient l'amélioration, la rénovation et la construction d'installations vouées aux arts et au patrimoine ainsi que des projets d'achat de matériel spécialisé et des études de faisabilité». Celui-ci consacre 4,9 millions $ par année à la province, est-il indiqué.

Dans la colonne «investissements potentiels», on peut lire que plusieurs projets d'infrastructures culturelles ont été identifiés par Montréal (375e anniversaire de Montréal en 2017) et Québec par le gouvernement du Québec. «Parmi ces projets, certains pourraient être considérés dans le cadre des célébrations du 150e anniversaire de la Confédération», souligne-t-on.

Un seul projet à Québec

Celui de Robert Lepage est le seul émanant de la Capitale-Nationale. L'agrandissement du Musée Pointe-à-Callière, la construction d'un nouveau pavillon pour le Musée des beaux-arts et d'un «lieu culturel des Premières Nations» concernent plutôt la métropole.

Patrimoine canadien précise que les montants demandés «dépassent largement les capacités financières du FCEC» et que «seules certaines portions» pourraient être considérées «dans la situation actuelle». Néanmoins, le Ministère souligne qu'une enveloppe supplémentaire réservée au 150e lui permettrait d'accorder un «financement plus significatif à ces projets» puisqu'ils culminent tous en 2017.

Un espoir non dissimulé

Le metteur en scène n'a jamais caché son espoir de recevoir l'appui du gouvernement fédéral dans son montage financier de 60 millions $,dont 30 millions $ ont été promis par Québec et 7 millions $ par la Ville de Québec. Il espère par ailleurs récolter 10 millions $ en provenance du privé.

La directrice des communications et du marketing d'Ex Machina, Sylvie Isabelle, confirme que l'entreprise a déposé une demande auprès du FCEC, mais se garde de préciser le montant, puisque le dossier est «toujours en cours». «Nous souhaitons toujours que Le Diamant soit en activité en 2017», a-t-elle précisé.

Le concours d'architecture sur la glace

En attendant de boucler le financement du Diamant, Ex Machina a mis sur la glace son concours national d'architecture.

La compagnie de Robert Lepage avait lancé en mai le concours pour trouver les architectes et ingénieurs qui concevront le futur théâtre de 600 places dans l'ancien YMCA et Cabaret du Capitole de la place D'Youville.

En juin, le budget du ministre des Finances Carlos Leitão a mis sur une voie d'accotement le projet du Diamant. L'investissement de 30 millions $ du gouvernement provincial est reporté jusqu'à nouvel ordre.

Les propositions finales du concours d'architecture devaient être déposées en septembre, mais cette étape n'a pas été franchie compte tenu des revirements financiers.

Démarches en cours

La porte-parole d'Ex Machina confirme que 17 dossiers de candidature ont tout de même été remis lors de la première phase du concours. Sylvie Isabelle explique que «diverses démarches qui ont trait au financement» du Diamant ont été entreprises à la suite du dépôt du budget Leitão. «Nous avions bon espoir que nos démarches aboutiraient avant la tenue du jury, mais elles sont toujours en cours», ajoute-t-elle dans un courriel.

Ex Machina a donc décidé de suspendre son concours d'architecture le temps qu'elle achève ces démarches. «Nous conservons sous scellé toutes les copies des dossiers de candidatures d'ici à ce qu'une décision soit prise», conclut Mme Isabelle.  Olivier Parent

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer