Québec: «On prend le tourisme pour acquis»... à tort

Québec est encore la quatrième destination canadienne en... (Le Soleil, Patrice Laroche­­)

Agrandir

Québec est encore la quatrième destination canadienne en matière de revenus provenant du tourisme, mais les chiffres baissent.

Le Soleil, Patrice Laroche­­

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les dernières années n'ont pas été fastes en ce qui a trait au tourisme dans la capitale. S'il montre du doigt le contexte économique mondial, le président de l'Office du tourisme de Québec, Pierre Tremblay, croit qu'il faut s'attarder au désinvestissement des gouvernements dans l'industrie et trouver une nouvelle formule pour le financer.

«Ce n'est pas le Pérou», lance M. Tremblay lorsqu'il est question des indicateurs touristiques de Québec en 2013. Ceux-ci font état d'une baisse générale de 2 % dans tous les secteurs qui comprennent l'occupation hôtelière, la fréquentation des sites ainsi que celle des boutiques et des restaurants. Les années 2012 et 2011 avaient encaissé des diminutions semblables. «On n'est pas dans la même croissance que d'autres destinations à l'international», constate-t-il, donnant pour exemple des pays asiatiques qui ont récemment connu des augmentations de plus de 5 %.

Attention, Québec demeure quand même la quatrième destination canadienne - derrière Toronto, Vancouver et Montréal - en matière de revenus provenant du tourisme. L'an dernier, c'est 4,7 millions de touristes qui sont venus à Québec. Une performance tout de même honorable pour une municipalité de la taille de la Capitale-Nationale, fait valoir Pierre Tremblay. Mais il croit que celle-ci pourrait faire mieux si elle disposait de budgets bonifiés et, surtout, d'un meilleur appui des gouvernements, en particulier celui du Canada.

«La destination canadienne a perdu beaucoup de points au cours des dernières années par rapport aux autres», avance le président de l'Office du tourisme. Il y a désormais beaucoup plus de Canadiens qui quittent le pays pour se divertir que de touristes étrangers qui franchissent ses frontières. Le déficit serait de 17 milliards $, avance M. Tremblay. «Il y a un contexte de désinvestissement, on prend le tourisme pour acquis», se désole celui qui travaille dans le secteur depuis longtemps, notamment à la tête de Global Tourisme.

Au cours des dernières années, des décisions comme celle d'imposer des visas de touriste aux Mexicains ont fait mal. «C'est un choix de société», souligne-t-il, faisant valoir que certains pays ont par exemple imposé des taxes aux ressortissants qui quittent le territoire pour leurs vacances. L'Office de tourisme ne peut compter que sur les subventions d'Ottawa, Québec, de la Ville de Québec et des taxes sur l'hébergement pour financer ses activités, dont celle, primordiale, de promotion. C'est trop peu, plaide Pierre Tremblay, qui évoque un budget global de 20 millions $. «Qu'est-ce que c'est, 5 $ pour un couple qui ira en dépenser 4000 $ en Europe?» demande-t-il. Un tel tarif, ou toute autre idée «créative» pour aller chercher de l'argent, permettrait de mieux vendre les destinations comme Québec, selon lui.

Une année tampon

Pour 2014, M. Tremblay ne s'attend pas à des chiffres très différents de ceux de la précédente. «C'est une année de consolidation», soutient-il. Et l'été sans le Moulin à images et le Cirque du Soleil dans le Vieux-Port? «On a un stress, mais pas d'inquiétude», souligne celui qui croit que ces événements ont permis au gâteau du 400e de ne pas «retomber trop vite». Il juge normal que leur buzz se soit essoufflé.

Et à l'instar de l'élue responsable des grands événements, Julie Lemieux, le président de l'Office du tourisme estime que Québec n'a pas à rougir de son offre avec la cinquantaine d'activités au programme, et ce, en plus de la porte sainte qui attirera un nombre important de pèlerins dans la région.

Il admet aussi qu'il n'y a pas d'événement spectaculaire qui peut être promu sur les différents marchés. Mais de toutes les façons, dit Pierre Tremblay, les «vieilles pierres» du Vieux-Québec sont toujours les meilleures vendeuses. C'est d'ailleurs pour cette raison que l'Office mise encore sur des publicités de type «So Europe so close».

Il est tourné vers 2015, année où le nouveau pavillon du Musée national des beaux-arts du Québec sera inauguré, tout comme le monastère des Augustines, qui comprendra notamment un hôtel voué au ressourcement et un musée consacré au patrimoine de la congrégation religieuse. Le nouvel amphithéâtre devrait également ouvrir ses portes, tandis que le Château Frontenac et le Centre des congrès auront terminé leurs travaux de réaménagement. Avec l'embellie économique qui se pointe à l'horizon, l'avenir pour le tourisme dans la Capitale-Nationale s'annonce malgré tout prometteur, conclut le président de l'Office.

**************

Des artères commerciales illuminées

La Capitale-Nationale poursuit ses efforts pour s'illuminer. Les principales artères commerciales, en collaboration avec l'Office du tourisme et la Ville de Québec, ont dans les cartons des projets visant à briller davantage pendant l'hiver. L'avenue Cartier serait la première à installer ses lumières alors que les autres, comme la Grande Allée et la rue Saint-Jean, devraient suivre le bal, explique le président de l'Office du tourisme, Pierre Tremblay. Depuis quelques années, les projets lumineux se multiplient dans la Capitale-Nationale, qui souhaite être reconnue à l'international comme ville «la plus illuminée».

Les 30 ans de l'UNESCO

Le maire Régis Labeaume l'a souvent dit. Il faut que la Ville de Québec exploite davantage son étiquette de ville patrimoniale de l'UNESCO. L'année 2015 est l'occasion de le faire, puisqu'elle marquera le 30e anniversaire de l'inscription de la municipalité à la prestigieuse liste, croit le président de l'Office du tourisme, Pierre Tremblay. Des événements en lien avec cette reconnaissance mondiale et la francophonie se dessinent, avance-t-il sans toutefois être plus précis.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer