Un barrage neuf pour le lac Saint-Charles

La Ville de Québec ayant inauguré dimanche le... (Photo Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

La Ville de Québec ayant inauguré dimanche le nouveau barrage Cyrille-Delage.

Photo Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les riverains du lac Saint-Charles n'auront plus autant à craindre les inondations, la Ville de Québec ayant inauguré dimanche le nouveau barrage Cyrille-Delage pour mieux encadrer la source d'eau potable des citoyens de la capitale.

La nouvelle structure de la rue Delage a été érigée au coût de 9,3 millions $. Elle remplace une installation jugée vétuste par la Ville. «Le barrage était dangereux, il était érodé. Et là je me souvenais qu'il y avait 250 000 citoyens qui s'abreuvaient en aval à la prise d'eau», a souligné dimanche matin le maire de Québec, Régis Labeaume.

«Les gens se demandent où on dépense notre argent. C'est moins visible, un barrage, mais c'est entre 9 et 10 millions $. C'est quand même de l'argent. Et ces choses-là, à côté du spectaculaire, faut que ça se fasse», a ajouté le maire.

Le barrage Cyrille-Delage nouvelle mouture comporte la même hauteur et la même capacité de retenue d'eau que son prédécesseur. La lutte contre les inondations passe plutôt par l'aménagement de murets sur les berges, a expliqué le conseiller municipal Steeve Verret. «Avec les épisodes d'inondation qu'on connaît, on voulait sécuriser la rue Delage. Vous avez un muret de plus de 100 m pour retenir les eaux lors des crues», a dit l'élu de Lac-Saint-Charles-Saint-Émile. «Auparavant, on n'avait pas d'enrochement.»

Une section près du barrage a également été prévue pour que les kayakistes et autres amateurs de plein air puissent quitter la rivière Saint-Charles et effectuer un portage jusqu'au lac Saint-Charles. «Québec, c'est une ville maritime, avec le fleuve, mais aussi toutes les rivières, la rivière Saint-Charles et le lac. Si on est capables d'amener un meilleur accès au plan d'eau pour les citoyens, c'est tant mieux», s'est d'ailleurs réjoui le député provincial de Chauveau, Gérard Deltell.

Les marcheurs en provenance du sentier linéaire de la rivière Saint-Charles auront aussi accès pour la première fois au barrage. La passerelle est désormais accessible à tous - la précédente était trop basse et était utilisée seulement à des fins d'entretien.

Hommage

La Ville de Québec a profité de cette inauguration pour renommer le bâtiment d'accueil du parc linéaire de la rivière Saint-Charles, tout juste à côté du barrage.

Le pavillon de bois - construit l'été dernier au coût d'un million - devient le Centre écologique Léopold-E.-Beaulieu, un hommage au maire de Lac-Saint-Charles de 1967 à 1979. Cet ancien élu décédé en 2004 a multiplié les réalisations pour Lac-Saint-Charles.

L'oeuvre d'art Fenêtres sur le paysage, sous la direction de Florent Cousineau, a aussi été dévoilée près du barrage et du sentier linéaire de la rivière Saint-Charles.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer