Début des négociations entre les partis d'opposition à l'hôtel de ville

Des représentants des partis d'opposition de David Lemelin... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Des représentants des partis d'opposition de David Lemelin et d'Anne Guérette (photo) négocient actuellement pour décider s'ils vont allier leurs forces contre Régis Labeaume. Le parti en devenir Alternative Québec participe aussi aux discussions.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partager

(Québec) Le marathon de négociations est commencé en vue de l'union des forces d'opposition à Régis Labeaume. Des représentants des trois nouveaux partis se rencontreront deux fois par semaine d'ici la fin du mois.

David Lemelin... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 1.0

Agrandir

David Lemelin

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

«Le mois de janvier est déterminant. Au début février, on veut annoncer qu'on est ensemble ou pas ensemble», a résumé mardi le chef de Québec autrement, David Lemelin.

«On fait le processus, on va vérifier et voir s'il y a moyen de faire quelque chose», a pour sa part indiqué la fondatrice et chef de Démocratie Québec, la conseillère indépendante Anne Guérette.

Frédéric Chrétien du parti en devenir Alternative Québec participe aussi aux rencontres.

Comme l'écrivait Le Soleil fin décembre, Anne Guérette et David Lemelin ne sont toutefois pas présents lors de ce blitz de négociation. Ils ont plutôt délégué des représentants de leurs partis respectifs pour les discussions. Cette façon de faire permettrait notamment d'éviter de personnaliser les discussions.

«C'est vraiment pour que ce soit fait le plus sobrement possible. Ce n'est pas une négo entre deux personnes. C'est vraiment une négo entre deux partis politiques», a soutenu David Lemelin.

Il faut dire qu'en cette année électorale qui commence, savoir qui, de Mme Guérette ou M. Lemelin, serait éventuellement candidat à la mairie devant Régis Labeaume pour un parti fusionné apparaît comme la question la plus délicate à trancher.

Elle l'a souvent dit ces dernières semaines et Anne Guérette l'a réitéré mardi : la personne qui portera les couleurs d'un éventuel parti fusionné devra être choisie «de façon démocratique», vraisemblablement à l'issue d'une course à la direction.

Ce scénario semble toutefois moins plaire à David Lemelin.

Ne pas diviser le vote

Mais sur le fond, tous gardent la même certitude sur la nécessité de ne pas diviser le vote d'opposition lors des élections du 3 novembre prochain. «L'adversaire, c'est Labeaume», tranche M. Lemelin.

«C'est une bonne idée d'unir les forces pour ne pas dépenser de l'énergie à se combattre entre nous», assure aussi Anne Guérette. «Mais on ne veut pas perdre notre âme dans l'opération. On ne fera pas ça à n'importe quel prix. Ça fait plusieurs fois que je le dis, je le répète.»

Le chef de Québec autrement, David Lemelin, a aussi confirmé mardi avoir parlé avec les deux conseillers indépendants qui ont quitté Équipe Labeaume avec fracas en décembre, Patrick Paquet et Ginette Picard-Lavoie.

«Encore là, la formule n'est pas déterminée, mais c'est sûr qu'on veut travailler ensemble», a-t-il conclu.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer