Labeaume au 4e rang des meilleurs maires au monde, selon City Mayors Foundation

Régis Labeaume... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Régis Labeaume

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partager

(Québec) Régis Labeaume a été nommé quatrième meilleur maire au monde par l'organisation britannique City Mayors Foundation. Le maire de Québec figure dans le top 5 aux côtés de ses homologues de villes d'Espagne, d'Australie, d'Indonésie et des États-Unis.

Palmarès mondial... (Infographie Le Soleil) - image 1.0

Agrandir

Palmarès mondial

Infographie Le Soleil

«Les témoignages positifs en faveur de Régis Labeaume soulignent son travail acharné, un style direct et une honnêteté que les gens semblent aimer», écrit l'organisation City Mayors Foundation qui tient tous les deux ans depuis 2005 ce concours issu de témoignages d'internautes.

«Plusieurs commentaires portent sur la fierté des citoyens pour leur ville. D'autres témoignages parlent du nombre d'événements internationaux et de concerts que le maire a amenés à Québec», peut-on lire au www.worldmayor.com.

Régis Labeaume, seul Canadien dans les 10 premiers, est devancé par Iñaki Azkuna, maire de la ville de Bilbao en Espagne qui remporte la première place. M. Azkuna est suivi de la mairesse de Perth en Australie, Lisa Scaffidi, et de Joko Widodo de la ville indonésienne de Surakarta. John F. Cook, maire d'El Paso, au Texas, ferme le top 5.

L'an dernier, des internautes de Québec ont soumis la candidature de Régis Labeaume à ce palmarès qui vise «à faire connaître les maires qui ont le mieux servi leur communauté».

La première liste contenait 910 candidatures. Diverses rondes tout au long de l'année ont réduit ce nombre à une centaine de maires, puis à 25 en octobre jusqu'à la diffusion du top 10 final, lundi.

«Le maire est bien content», a réagi lundi l'attaché de presse de Régis Labeaume, Paul-Christian Nolin. «Et on voit que les commentaires ne viennent pas seulement des gens de Québec, mais de partout au Québec. Ce qui montre que Québec rayonne», a ajouté M. Nolin.

La qualité à la quantité

Dans sa méthodologie, la City Mayors Foundation explique ne pas se fier à la quantité de commentaires, mais plutôt à leur nature et à «la force des arguments exprimés».

Dans son site Internet, l'organisation publie une cinquantaine de commentaires élogieux sur le travail et le style de Régis Labeaume depuis son arrivée à la tête de la Ville de Québec en décembre 2007.

On peut aussi lire de rares notes discordantes dont un commentaire sur la loi 204 votée à l'Assemblée nationale pour protéger l'entente avec Québecor. «Quelque chose que même Berlusconi n'a pas été capable de faire», peut-on lire sous la plume d'un internaute qui note aussi la hausse de 30 % de la dette depuis l'arrivée de M. Labeaume qu'il qualifie de «maître de la communication populiste».

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer