Poussière rouge: un site Web pour «surveiller» le Port de Québec

Le site Internet a été mis sur pied... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le site Internet a été mis sur pied par Véronique Lalande (photo), à l'origine du débat sur la poussière rouge, et son conjoint, Louis Duchesne. L'objectif est d'être le chien de garde des activités industrielles du Port de Québec et de ses impacts environnementaux.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partager

(Québec) Insatisfaits de la gestion du dossier de la poussière rouge, des citoyens de Limoilou ont mis en ligne un site Web avant Noël et auront à l'oeil les activités industrielles du Port de Québec et ses répercussions sur l'environnement.

Le site vigilanceportdequebec.com a été mis sur pied par Véronique Lalande, à l'origine du débat sur la poussière rouge, et son conjoint, Louis Duchesne. L'objectif de ce site Web est d'être le chien de garde des activités industrielles du Port de Québec et de ses impacts environnementaux.

Au moment où le site a été mis en ligne, le couple déplorait que les dirigeants d'Arrimage du St-Laurent n'aient pas répondu aux questions du public lors d'une rencontre du conseil de quartier du Vieux-Limoilou, le 19 décembre. L'entreprise avait embauché un spécialiste de la gestion de crise pour le faire.

Un acteur sous-estimé

«L'événement de la poussière rouge nous a permis de découvrir un acteur que tout le monde avait sous-estimé depuis toujours, qui est le Port de Québec», mentionne Véronique Lalande en entrevue au Soleil. «Nous avons reçu une tonne de témoignages et d'histoires de gens du Cap-Blanc, de Beauport et de Lévis. On croit que c'est l'action citoyenne qui va finir par discipliner le Port de Québec dans sa façon de mener ses opérations. On s'est dit qu'en 2013, l'Internet, c'est la façon pour les citoyens de participer activement à la vie démocratique. Le site Web sera un endroit unique pour diffuser l'information.»

Même si la poussière rouge provenait des activités d'Arrimage du St-Laurent, le portail vise le Port de Québec. «On s'adresse au Port de Québec», ajoute Mme Lalande. «Quand ça va bien, le Port de Québec et ses locataires ne font qu'un. Quand ça ne va pas bien, il se retire. Tu ne peux pas te dégager. Oui, cette fois-là, c'était Arrimage du St-Laurent, mais il y a plusieurs autres activités au Port de Québec. [...] Ce joueur-là est au coeur de notre ville. On croit que c'est possible de cohabiter, mais à certaines conditions.»

En janvier, les citoyens de Limoilou réagiront au rapport d'analyse d'Arrimage du St-Laurent concernant la composition de la poussière rouge qui s'est répandue notamment dans le quartier Limoilou, cet automne.

Des groupes comme Nature Québec et Accès St-Laurent Beauport ont donné leur appui à la création de ce site Web.

Le porte-parole du Port de Québec était injoignable, vendredi, pour réagir à la mise en ligne de ce site Internet.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer